Un hypermarché Carrefour assigné pour travail de nuit

le
4
UN HYPERMARCHÉ CARREFOUR ASSIGNÉ POUR TRAVAIL DE NUIT
UN HYPERMARCHÉ CARREFOUR ASSIGNÉ POUR TRAVAIL DE NUIT

PARIS (Reuters) - Deux syndicats du commerce annoncent avoir assigné pour la première fois un hypermarché pour non respect de la législation sur le travail de nuit, la procédure visant un Carrefour de Seine-et-Marne.

Cette assignation vise le plus grand Carrefour de France, à Villiers-en-Bière (Seine-et-Marne) afin que les règles sur le travail de nuit soient respectées, indiquent mercredi la CFDT et l'Unsa dans un communiqué.

"Du lundi au samedi, l'établissement ouvre ses portes au public jusqu'à 21h30, dans une méconnaissance totale des règles légales applicables au travail de nuit, et ce, malgré les demandes d'explications de la part de sa représentation syndicale", écrivent-ils.

Refusant une "banalisation de la violation du droit du travail", les syndicats précisent qu'une audience est prévue le 17 janvier devant le tribunal de grande instance de Melun.

Ils rappellent que le tribunal de grande instance de Paris et la cour d'appel de Paris ont interdit récemment à plusieurs grandes enseignes d'employer des salariés la nuit (Sephora, Uniqlo, Apple, Printemps, BHV, Galeries Lafayette).

Les juges ont fait valoir que ni le chiffre d'affaires ni la concurrence ne peuvent justifier le recours au travail de nuit.

Parallèlement aux conflits sur le travail de nuit, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis d'assouplir dès l'an prochain la loi encadrant le travail du dimanche, tout en assurant que celui-ci resterait un jour "pas comme les autres".

Le chef du gouvernement a salué les pistes du rapport que lui a remis récemment Jean-Paul Bailly, qui prône un élargissement des possibilités d'ouverture dominicale, sans toutefois les reprendre explicitement à son compte.

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 le mercredi 25 déc 2013 à 12:59

    Honte à ces syndicats qui prétendent revendiquer au service des travailleurs mais qui en réalité ne sont que des destructeurs d'emplois !

  • Berg690 le mercredi 25 déc 2013 à 12:10

    Ça s'appelle défense des droits collectifs, mais c'est trop long à t'expliquer.

  • ssierge le mercredi 25 déc 2013 à 12:09

    Syndicats = destructeurs d'emplois ! Je fais la promesse aujourd'hui de ne plus jamais soutenir le moindre mouvement syndical. Et je rends hommage aux Bonnets Rouges qui vous ont fait la nique sachant très bien que désormais, les salariés et consommateurs que vous prétendez défendre sont vos ennemis.

  • s.thual le mercredi 25 déc 2013 à 11:36

    travail de nuit ben oui et alors ,,, ca donne déjà du travail quitte a le partager avec d autres chomeurs cela repondra t il aux aspirations des syndicats?,le probleme c est surtout de savoir si ce travail est souhaité ou non par les salaries ,,,eux ont surtout leur mot a dore avant le syndicat. s ils ne sont pas d accord ces salaries ils laissent leur place a certains qui ont besoin de travailler,,,et point barre marre des proces regles etc rien que pour certains syndiqués