Un hôtel danois fait produire de l'électricité à ses clients

le
0
Le Crowne Plaza Copenhagen Towers, dans la capitale danoise, a installé dans son club de sport des vélos reliés au système électrique du bâtiment. Plus de 200 clients ont participé à l'opération depuis son lancement en avril.

Les clients du Crowne Plaza Copenhagen Towers ont un sacré coup de pédale. Et l'établissement danois, qui appartient au groupe InterContinental Hotels, en est ravi. En avril dernier, l'hôtel a équipé les vélos de sa salle de remise en forme de générateurs d'électricité reliés au système électrique du bâtiment. Les clients sont donc appelés à contribuer aux besoins énergétiques du Crowne Plaza à la force de leurs mollets.

«Chaque personne qui produit 10 wattheures d'électricité ou plus pour l'hôtel se verra offrir un repas gratuit et fait maison», a expliqué l'établissement en dévoilant son projet. Un repas d'une valeur de 200 couronnes danoises, soit plus de 27 euros. «Ce programme a beaucoup de succès», commente une porte-parole de l'enseigne de luxe Crowne Plaza. Déjà plus de 200 hôtes ont bénéficié du repas offert. Ce qui représente une production de 2 kilowattheures. «Mais beaucoup d'autres ont essayé les vélos, sans faire valoir leur droit à ce repas gratuit», ajoute la porte-parole.

Six minutes de vélo contre un repas

L'hôtel a calculé qu'un pensionnaire pédalant à 30 kilomètres/heure en moyenne pendant une heure produit environ 100 Wh d'électricité. Un client peut ainsi, en théorie, gagner son repas gratuit en pédalant seulement six minutes. Et pour motiver ces sportifs, le Crowne Plaza Copenhagen Towers a équipé chacun de ses vélos d'un iPhone fixé sur le guidon, ce qui permet aux utilisateurs de surveiller en temps réel leur production d'électricité.

Depuis le mois de juin, les plus combatifs de ces fans de fitness ont également l'opportunité de se mesurer au système de panneaux solaires de l'hôtel et de tenter de battre sa production d'électricité. «Nos clients, qui sont encouragés à faire de la remise en forme, profitent également de cette opération, pas seulement l'hôtel», souligne la porte-parole de la chaîne hôtelière.


Lene Espersen, vice-premier ministre du Danemark

Ces vélos générateurs d'électricité seront installés dans l'hôtel danois pendant un an, jusqu'en avril 2011. Le concept pourrait toutefois être déployé dans d'autres établissements du groupe à terme, notamment au Royaume-Uni. Car ce programme pilote n'est pas qu'un joli coup marketing pour le Crowne Plaza Copenhagen Towers, qui se targue d'être «l'un des hôtels les plus verts du monde». Il fait partie d'une stratégie au long cours.

Une stratégie «écolo»

L'hôtel a ouvert ses portes le 16 novembre 2009, juste à temps pour le sommet de Copenhague sur le climat, qui s'est tenu en décembre. Par ailleurs, il a reçu le label EU Green Building et la Clef Verte (Green Key), la première certification internationale pour l'hébergement touristique écologique. Et pour cause : le Crowne Plaza Copenhagen Towers est équipé du premier système de refroidissement d'eau et de chauffage géothermique au Danemark et du plus grand parc solaire d'Europe du Nord intégré à la façade du bâtiment.

«Je suis intimement convaincue que les entreprises qui adoptent une approche responsable en matière d'écologie ont un avantage sur leurs concurrents, alors que les clients du secteur du tourisme et des loisirs choisissent de plus en plus leurs hôtels en fonction de leurs actions en faveur de l'environnement», avait déclaré Lene Espersen, vice-premier ministre du Danemark, en saluant l'inauguration du Crowne Plaza Copenhagen Towers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant