Un hôpital soutenu par MSF détruit par des frappes en Syrie

le
1
    PARIS, 15 février (Reuters) - Un hôpital soutenu par 
Médecins sans Frontières (MSF) a été détruit lundi par des 
bombardements aériens dans la province d'Idlib, dans le nord de 
la Syrie, annonce l'organisation humanitaire dans un communiqué. 
    Au cours de deux séries de deux attaques, l'hôpital a été 
touché par quatre roquettes, indique MSF. Au moins huit membres 
du personnel sont actuellement portés disparus. 
    "Il s'agit d'une attaque délibérée contre une structure de 
santé", dit Massimiliano Rebaudengo, chef de mission, dans le 
communiqué qui ne précise pas l'origine présumée des frappes. 
"La destruction de cet hôpital prive d'accès aux soins les 
quelque 40.000 personnes vivant dans cette zone de conflit 
ouvert".  
    Cinquante-quatre personnes travaillaient dans cet hôpital de 
30 lits qui comprend deux blocs opératoires, un service de 
consultations externes et une salle d'urgences. 
    Présente dans le pays depuis 2012, Médecins sans frontières 
gère six hôpitaux dans le Nord et est présente dans 153 autres 
centres de soins dans tout le pays.  
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le lundi 15 fév 2016 à 11:36

    Ce n'est pas leur terrain de chasse ......