Un hôpital d'Alep cible de raids des forces gouvernementales, des civils tués

le
0
Le 27 avril, avant les raids sur l'hôpital Al Quds, 16 personnes ont péri dans les bombardements qui ont visé aussi bien les quartiers rebelles que les zones contrôlées par le régime à Alep en Syrie.
Le 27 avril, avant les raids sur l'hôpital Al Quds, 16 personnes ont péri dans les bombardements qui ont visé aussi bien les quartiers rebelles que les zones contrôlées par le régime à Alep en Syrie.

Les bombardements dans cette province du nord-ouest de la Syrie se sont multipliés ces derniers jours, causant la mort de plus d’une centaine de personnes depuis vendredi.

Au moins 14 civils ont été tués mercredi 27 avril soir lors d’un raid aérien contre un hôpital et un immeuble résidentiel contrôlés par la rébellion à Alep, dans le nord-ouest de la Syrie. Le bilan a été communiqué à l’Agence France-Presse (AFP) par la défense civile, qui affirme que ces frappes ont été menées par les forces gouvernementales. L’Observatoire syrien des droits de l’homme a de son côté confirmé que celles-ci avaient été conduites par « des avions du régime » de Damas.

L’unique pédiatre des quartiers est d’Alep figure parmi les victimes, selon le correspondant de l’AFP. La plupart des patients de l’hôpital sont âgés et atteints de maladies chroniques. L’établissement a été très sévèrement endommagé.

Alep coupée en deux Ces derniers jours, les bombardements dans la province d’Alep, notamment dans la ville du même nom, coupée en deux depuis 2012, se sont multipliés, provoquant la mort de plus d’une centaine de civils depuis vendredi. Mercredi, avant les raids sur l’hôpital Al Quds, 16 personnes ont péri dans les bombardements qui ont visé aussi bien les quartiers rebelles que les zones contrôlées par le régime.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, plus de 270 000 personnes sont mortes et plus de la moitié de la population a été déplacée.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant