Un hôpital à l'ouest d'Alep détruit par des raids aériens

le
0
    BEYROUTH, 14 novembre (Reuters) - Le seul hôpital de la 
ville syrienne d'Atareb, tenue par les rebelles à l'ouest 
d'Alep, a été détruit lundi par des frappes aériennes, rapporte 
l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).  
    Les raids menés durant la nuit et en début de journée ont 
rendu l'établissement totalement inopérant, précise l'OSDH, qui 
suit le conflit en Syrie quotidiennement grâce à un réseau 
d'observateurs sur le terrain.  
    Plusieurs membres du personnel médical ont été blessés, 
ajoute l'organisation basée à Londres.  
    L'hôpital dessert une zone forte de quelque 60.000 
habitants.  
    La campagne à l'ouest d'Alep a subi plusieurs vagues de 
bombardements aériens ces derniers jours, précise encore l'OSDH. 
    L'aviation syrienne et son alliée russe sont accusées de 
viser délibérément les hôpitaux, les boulangeries et autres 
infrastructures civiles dans les territoires sous contrôle 
rebelle dans et autour d'Alep. Damas et Moscou s'en défendent.  
 
 (Ellen Francis; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant