Un homosexuel chinois veut obtenir en justice le droit de se marier

le
0
    PEKIN, 6 janvier (Reuters) - Un homosexuel chinois a saisi 
la justice pour se voir reconnaître le droit au mariage. Sa 
plainte, une première en Chine, a été jugée recevable par le 
tribunal de Changsha, la capitale de la province du Hunan (sud). 
    Le plaignant, Sun Wenlin, âgé de 26 ans, a déclaré à Reuters 
qu'il était optimiste sur l'issue de la procédure. "Je pense que 
d'un point de vue juridique, nous devrions réussir. Notre loi 
sur le mariage parle de liberté de se marier et d'égalité des 
genres. Ces termes peuvent s'appliquer à un mariage homosexuel", 
a-t-il dit. 
    Déposée en décembre, sa plainte a été acceptée mardi, a-t-il 
précisé. Sun veut faire casser le refus opposé au mois de juin 
par le bureau des affaires civiles du district de Furong à sa 
demande de mariage avec son compagnon, âgé de 36 ans. 
    L'homosexualité, qui était considérée comme un trouble 
mental jusqu'en 2001, n'est pas interdite en Chine, mais les 
mariages homosexuels n'y sont pas reconnus et les couples 
homosexuels n'ont pas de protection juridique. 
    Pour les militants de la cause homosexuelle, la plainte de 
Sun pourrait être un tournant. "En Chine, les tribunaux 
rejettent souvent les dossiers politiquement sensibles. Par 
conséquent, le fait que cette plainte ait été acceptée atteste 
d'une certaine volonté officielle de prendre en compte la 
discrimination dont sont victimes les LGBT, ce qui est en soi 
encourageant", a commenté Maya Wang, spécialiste de la Chine au 
sein de l'organisation Human Rights Watch (HRW). 
 
 (Sui-Lee Wee; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant