Un homme jugé à La Haye pour la destruction de mausolées au Mali

le
0
    AMSTERDAM, 22 août (Reuters) - Le procès d'un combattant 
islamiste accusé d'avoir participé à la destruction de mausolées 
à Tombouctou, dans le centre du Mali, s'est ouvert lundi à La 
Haye. 
    Ce procès est le premier jamais organisé par la Cour pénale 
internationale pour des "attaques intentionnellement dirigées 
contre des objets protégés". 
    Ahmed al-Faki al-Mahdi a annoncé en mars qu'il entendait 
plaider coupable. Il encourt une peine de 30 ans maximum. 
    Il est accusé d'avoir, avec son groupe, détruit neuf 
mausolées musulmans et la porte d'une mosquée. La plupart de ces 
lieux ont été construits au 14e siècle. 
    Le procès devrait durer une semaine. 
 
 (Toby Sterling,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant