Un homme force un barrage policier à Paris avant le Tour de France

le
0

PARIS, 26 juillet (Reuters) - Des policiers ont ouvert le feu dimanche sur un automobiliste qui a forcé un barrage de sécurité érigé place de la Concorde, à Paris, pour l'ultime étape du Tour de France, a-t-on appris auprès de la préfecture de police. Un porte-parole a précisé à Reuters que la préfecture écartait "un acte de terrorisme" et a parlé d'"incident mineur". "C'est un simple refus d'obtempérer comme il y en a tous les jours. On sait bien que c'est le Tour de France, mais ce n'est pas un acte de terrorisme", a-t-il dit, confirmant une information de RTL. Une autre source policière évoquait un conducteur vraisemblablement en état d'ivresse qui aurait voulu se soustraire à un alcootest. Les policiers étaient en train de mettre en place des barrières de sécurité en début de matinée dans le quartier des Champs-Elysées et de la Concorde lorsque l'homme a refusé de s'arrêter au volant de son véhicule, a-t-on rapporté. Il a foncé sur des policiers, sans faire de blessé, et a pris la fuite. Des policiers ont alors ouvert le feu, sans dommage. L'homme était toujours recherché dimanche à la mi-journée. (Sophie Louet avec Michel Rose)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant