Un homme en garde à vue pour agression sexuelle dans un camping

le
0
INTERPELLATION ET GARDE À VUE DANS L'ARDÈCHE
INTERPELLATION ET GARDE À VUE DANS L'ARDÈCHE

LYON (Reuters) - Un homme de 32 ans soupçonné d'avoir agressé sexuellement une fillette dans un camping de l'Ardèche était toujours en garde à vue samedi, a-t-on appris auprès du parquet de Privas.

L'homme a été interpellé "sans difficulté" vendredi en début de soirée à son domicile situé à Saint-Lager-Bressac, un petit village ardéchois de 870 habitants, avant d'être placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Privas.

Il est suspecté de "viol et d'agressions sexuelles sur mineur", selon une source proche de l'enquête.

L'homme était activement recherché après l'agression sexuelle d'une petite fille de 11 ans, dans la nuit du 7 au 8 août, dans un camping de Saint-Didier-sous-Aubenas

Il se serait introduit dans une tente occupée par deux enfants et aurait "agressé l'une d'entre elles" avant d'être "mis en fuite par les cris des deux jeunes filles", avait expliqué Franck Alzingre, le vice-procureur de Privas, au cours d'une conférence de presse vendredi.

Un portrait-robot avait pu être établi grâce au témoignage de la victime et faisait l'objet d'une diffusion nationale dans tous les services de police et de gendarmerie. Il fait état d'un homme brun, barbu, de type européen, mesurant environ 1,70 mètre et de corpulence mince.

L'homme pourrait également être responsable d'autres tentatives d'agressions sur des enfants dans des campings du sud de l'Ardèche, tous situés à moins de 50 km de son domicile.

"Si aucun lien n'est établi avec d'autres affaires, nous n'écartons aucune piste de travail", avait déclaré vendredi le vice-procureur de Privas.

Dans le petit village de Saint-Lager-Bressac, la population est sous le choc après cette arrestation.

"Quand on a appris cette interpellation, ça a fait l'effet d'une bombe. Saint-Lager-Bressac est une petite commune tranquille, où il fait bon vivre", a déclaré Alain Bernard, le maire de la commune.

Arnaud Grange, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant