Un homme en garde à vue après la mort d'une fillette à Toulouse

le
0

TOULOUSE (Reuters) - Un homme de 30 ans a été placé en garde à vue pour "homicide volontaire" après une dispute familiale qui a abouti à la mort par balle d'une fillette lundi soir à Toulouse, a déclaré mardi le procureur de la République Michel Valet.

La garde à vue du suspect, concubin de la mère de la victime et déjà condamné par la justice pour vol et outrage, sera prolongée de 24 heures, a-t-il indiqué.

"Jusqu'à présent, les versions qu'il a données ont varié", a expliqué Michel Valet lors d'une conférence de presse.

"Les quelques explications sur la scène de violence correspondent à des motifs extrêmement futiles", a-t-il ajouté, évoquant notamment une dispute liée "à la propreté de certaines zones de l'appartement".

La rixe a éclaté lundi après-midi dans un appartement du quartier toulousain d'Empalot où se trouvaient le suspect, d'origine martiniquaise, la mère de la victime, âgée de 22 ans, ainsi que ses trois enfants.

Le "déchaînement de violence" a conduit les voisins à alerter la police, qui a constaté le décès de la fillette, âgée de presque quatre ans.

A l'arrivée des forces de l'ordre, le suspect tentait de quitter les lieux en emportant dans un sac un fusil à canon scié démonté, un pistolet automatique de calibre 22 long rifle et des munitions.

Toutes les portes de l'appartement avaient été "défoncées", a précisé le procureur, et le coup de feu mortel, tiré à travers la porte de la salle de bain où s'étaient réfugiés la mère et ses enfants, a atteint la fillette en plein front.

La mère, originaire de Guyane, a été hospitalisée en état de choc et n'a pu être immédiatement entendue.

Jean Décotte, édité par Chine Labbé

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant