Un homme en chaise roulante fait exploser une bombe à l'aéroport de Pékin

le
0
Un homme en chaise roulante fait exploser une bombe à l'aéroport de Pékin
Un homme en chaise roulante fait exploser une bombe à l'aéroport de Pékin

Une forte explosion s'est produite samedi au terminal 3 de l'aéroport international de Pékin, le 6e plus important au monde par sa fréquentation. Selon l'agence Chine nouvelle, c'est un homme en fauteuil roulant qui a fait exploser une bombe de sa fabrication, se blessant lui-même sans faire d'autres victimes.

La déflagration s'est produite à 18h24 (12h24 en France) devant le hall des arrivées du terminal 3 de cet aéroport. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme a actionné le détonateur de sa bombe immédiatement après avoir été empêché par la police de distribuer des tracts. Aucun détail n'a été fourni sur le contenu de ces tracts ou sur d'éventuelles revendication de cet homme.

Une spécialiste de la politique étrangère chinoise, Stephanie Kleine-Ahlbrandt, présente dans le terminal au moment de l'explosion, a noté sur son compte Twitter avoir vu «une énorme explosion suivie par des mouvements de panique, de la fumée et de la poussière», visibles sur les photos qu'elle a mises en ligne. Des photos diffusées par Chine Nouvelle ont montré des gens qui semblaient être des personnels médicaux soignant une personne étendue sur le sol et d'autres courant dans le terminal empli d'une fumée blanche.

(WEIBO/MILD_LUNA)

Another post explosion photo I took earlier pic.twitter.com/feaRHK34fV? S. Kleine-Ahlbrandt (@ska_kongshan) July 20, 2013

?????????????????????????? pic.twitter.com/hlkto8Dsnq? ???? (@livein_china) July 20, 2013

L'homme en chaise roulante, Ji Zhongxing, est originaire de la province de Shandong dans l'est de la Chine. Il a été pris en charge par les secouristes mais ces jours ne sont pas en danger.

Sur des réseaux sociaux chinois, des internautes ont diffusé un blog attribué à l'auteur de l'explosion. Dans ce texte, ce dernier affirme avoir travaillé comme chauffeur de moto-taxi dans la ville de Dongguan, dans le sud de la Chine, avant d'avoir été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant