Un homme décède à Paris après une interpellation

le
5
UN HOMME DÉCÈDE À PARIS APRÈS UNE INTERPELLATION
UN HOMME DÉCÈDE À PARIS APRÈS UNE INTERPELLATION

PARIS (Reuters) - Un homme est décédé à Paris après une interpellation par la police, où il avait reçu deux coups de pistolet à impulsion électrique avant de tenter de s'échapper, a-t-on appris samedi de sources policière et judiciaire.

L'homme, dont le comportement violent avait été signalé à la police vendredi soir par le gérant de l'hôtel du 2e arrondissement de Paris où il se trouvait, menaçait de se suicider en se jetant du premier étage, a indiqué une source policière.

Arrivés sur les lieux, les policiers ont utilisé à deux reprises sur cet homme "en état de démence" un pistolet à impulsion électrique, un Taser, "en mode contact", selon cette source.

L'homme s'est ensuite échappé dans la rue et a fait un arrêt cardiaque au moment où les policiers le rattrapaient, ajoute la source policière.

La crise cardiaque a eu lieu dans la rue, confirme-t-on de source judiciaire.

Pris en charge par les pompiers, l'homme âgé de 34 ans et présenté comme "très connu" des services de police, est décédé samedi matin, précise-t-on.

Le parquet de Paris a confié l'enquête à l'inspection générale de la police nationale (IGPN).

(Nicolas Bertin, édité par Marion Douet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titresyl le samedi 6 sept 2014 à 19:51

    excusez moi : qu'un mec comme ca .......

  • titresyl le samedi 6 sept 2014 à 19:51

    qu'es ce qu'on s'en fou qu'un mec soit mort. merci la police vous nous avez fait faire des Economies

  • knbskin le samedi 6 sept 2014 à 19:03

    Bon, paix à son âme, mais on ne va quand même pas en faire un fromage. S'il était fou, il fallait l'enfermer ... :D

  • M2179486 le samedi 6 sept 2014 à 18:25

    Je ne vais pas pleurer quand même !!!!!! Pour une fois, grâce à Taubira, celui-ci (très connu des services de police" n'est plus dans nos pattes !!

  • M3182284 le samedi 6 sept 2014 à 18:07

    Quand on mettra une balle dans la tête des récidivistes, il n'y aura plus de gens "très connus des services de police".