Un homme avec une ceinture d'explosifs factice abattu à Paris

le , mis à jour à 13:33
5
UN HOMME AVEC UN FAUX GILET EXPLOSIF ABATTU DEVANT UN COMMISSARIAT DU XVIIIE À PARIS
UN HOMME AVEC UN FAUX GILET EXPLOSIF ABATTU DEVANT UN COMMISSARIAT DU XVIIIE À PARIS

PARIS (Reuters) - Un homme porteur d'une ceinture d'explosifs factice et armé d'un couteau a été abattu jeudi par un policier au moment où il tentait de pénétrer dans le commissariat de la Goutte-d'Or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, un an jour pour jour après la tuerie de Charlie Hebdo.

L'homme a crié "Allahou Akbar" et les policiers ont pensé qu'il voulait se faire sauter à l'intérieur du commissariat car des fils électriques dépassaient de ses vêtements, a dit à Reuters un responsable d'Alternative Police (CFDT).

"C'est pour ça que le policier en faction a ouvert le feu et l'a tué", a-t-il ajouté.

Selon des témoins, l'homme a été abattu de trois balles vers midi.

Le commissariat, situé rue de la Goutte-d'Or, a été évacué et le quartier a été bouclé afin qu'une équipe de déminage équipée d'un robot examine le dispositif retrouvé sur l'homme, "ceinture" qui s'est finalement révélée factice.

"Les démineurs sont intervenus et ont constaté qu'elle était factice", a dit le responsable syndical.

L'hypothèse d'une complicité n'étant pas exclue, les forces de l'ordre quadrillaient également le secteur.

"On ne peut pas écarter que cet homme ait agi avec des complicités, on ne peut écarter aucune piste, c'est la raison pour laquelle le quartier a été bouclé", a dit le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre Henri-Brandet, sur BFM TV.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est rendu brièvement sur place.

L'exécutif a rappelé que la menace d'attentats en France demeurait "permanente, réelle, très élevée".

Cette attaque est survenue le jour anniversaire de la tuerie de Charlie Hebdo, qui avait fait 12 morts il y a un an.

Le quartier de la Goutte-d'Or est un quartier populaire de la capitale où réside une forte population immigrée.

(Emmanuel Jarry, avec service France, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7093115 le jeudi 7 jan 2016 à 14:46

    28351........Il vaut mieux un " assassinat " comme vous dites, mais là vous confondez avec " légitime défense ", qu' un carnage comme on en a tant vu réçemment

  • raich2 le jeudi 7 jan 2016 à 14:10

    Probablement un déséquilibré, enfin presque ou pas tout à fait bien étagé.Enfin c'est bien que la police ait pu le descendre avant son acte.

  • M2248222 le jeudi 7 jan 2016 à 13:52

    à M940878 sa famille va pouvoir porter plainte contre la police !!!

  • M940878 le jeudi 7 jan 2016 à 13:49

    déchu de sa nationalité , rendu apatride ou non , comme quoi c'est un faux-problème

  • M940878 le jeudi 7 jan 2016 à 13:44

    en fait les flics ont mal interprétés ses paroles , il voulait leur payer l'apéro en criant 'allez au bar'