Un guide pour éviter les délits d'initiés 

le
0
L'Autorité des marchés financiers a publié un guide de recommandations à l'intention des dirigeants de sociétés.

Les dirigeants de sociétés cotées ont désormais un code de bonne conduite pour éviter les délits d'initiés. L'Autorité des marchés financiers - qui s'était engagée à travailler sur la question lors de l'affaire EADS - a publié mercredi à leur intention un guide de recommandations. Les dirigeants sont des «initiés quasi permanents», a rappelé le gendarme de la Bourse, car ils disposent d'informations privilégiées susceptibles d'influer sur le cours des actions de leur entreprise.

L'AMF recommande donc, par exemple, de s'abstenir de vendre des titres 30 jours minimum avant la publication des comptes annuels, et 15 jours avant celle des chiffres trimestriels. Les sociétés cotées sont aussi invitées à désigner un déontologue, chargé de donner un avis avant toute transaction.

Mais la mesure phare prônée par l'AMF est le mandat de gestion programmée, inspiré des mandats de cessions qui existent aux États-Unis et au Royaume-Uni : le dirigeant confie à un man

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant