Un groupuscule revendique l'attentat à la bombe de Belfast

le
0
    BELFAST, 7 mars (Reuters) - L'Armée républicaine irlandaise 
véritable, groupuscule hostile aux accords de paix de 1998, a 
revendiqué la tentative d'assassinat qui a visé vendredi un 
gardien de prison, dans un communiqué adressé à la BBC par 
lequel il annonce son intention de commettre de nouveaux 
attentats. 
    Le gardien de prison a été grièvement blessé dans 
l'explosion d'une bombe sous son véhicule à Belfast. La police a 
parlé de menace "grave" pour les forces de sécurité, alors que 
se profile le centenaire du soulèvement de 1916 contre les 
forces britanniques. 
    L'Ira-véritable, ou nouvel Ira, est l'un des groupuscules 
qui s'opposent à l'accord de paix du Vendredi-Saint, qui a mis 
fin à trois décennies de conflit en Irlande du Nord entre 
protestants, partisans du maintien dans la Grande-Bretagne, et 
catholiques favorables au rattachement à la République 
d'Irlande. 
    L'Ira-véritable dit avoir tenté d'assassiner le gardien de 
prison, un père de deux enfants âgé de 52 ans, parce qu'il est 
responsable de la formation des gardiens travaillant dans une 
aile de la prison de haute sécurité de Maghaberry, dans le comté 
d'Antrim, où certains détenus sont en conflit avec les 
autorités. 
    Trois hommes et une femme ont été arrêtés dimanche lors d'un 
coup de filet, afin d'être interrogés sur la tentative 
d'assassinat, et ils étaient toujours en détention lundi, a 
indiqué la police.  
 
 (Ian Graham; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant