Un groupe kurde dissident du PKK revendique l'attentat d'Ankara

le
0
 (Actualisé avec précisions sur l'auteur de l'attentat, 
contexte) 
    ISTANBUL, 19 février (Reuters) - Un groupe dissident du 
Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a revendiqué 
l'attentat suicide qui a fait 28 morts mercredi à Ankara. 
    Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK) disent vendredi 
sur leur site internet avoir agi en représailles aux opérations 
des forces turques à Cizre, ville proche de la frontière 
syrienne où plusieurs centaines de séparatistes ont été tués 
depuis décembre, et promettent d'autres attentats.  
    L'auteur de l'attaque, né à Van, dans le sud-est 
majoritairement kurde de la Turquie, était âgé de 26 ans, 
précisent-ils. 
    Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a assuré jeudi 
que l'attentat avait été commis par un milicien kurde venu de 
Syrie avec l'appui du PKK. Né en 1992 à Hassaké, dans le nord de 
la Syrie, Salih Necar appartenait aux milices YPG, associées au 
parti kurde de l'Union démocratique (PYD), selon les autorités 
turques.   
    Les TAK, qui disent avoir rompu avec le PKK, avaient déjà 
revendiqué le tir de mortier qui a fait un mort en décembre à 
l'aéroport Sabiha Goksen d'Istanbul. 
 
 (Ece Toksabay avec Gulsen Solaker à Ankara, Jean-Philippe 
Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant