Un groupe écologiste présidé par un binôme créé à l'Assemblée

le
0

PARIS (Reuters) - Pour la première fois dans l'histoire de la République, un "groupe écologiste" a été créé mercredi à l'Assemblée nationale pour rassembler les 17 députés élus lors des législatives sous l'étiquette Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

Ils étaient 18 mais la suppléante de Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires, est socialiste.

François de Rugy a annoncé lors d'une conférence de presse qu'il co-présiderait ce groupe avec Barbara Pompili.

Noël Mamère, réélu dès le premier tour en Gironde et qui a été nommé porte-parole du nouveau groupe, a expliqué que cette co-présidence, qu'il préfère appeler "binôme", existe déjà au Parlement européen, à la mairie de Paris et au Bundestag.

Mais il reste à savoir si le règlement de l'Assemblée permet cette co-présidence, point qui n'a pas été pour l'instant éclairci.

"Notre objectif, c'est de placer l'écologie au coeur des débats à l'Assemblée pendant ces cinq prochaines années", a dit François de Rugy avant de rappeler que son groupe se situait "au sein de la majorité" présidentielle.

Barbara Pompili a pour sa part précisé que son groupe revendiquait la présidence de la commission du Développement durable et une des six vice-présidences de l'Assemblée, ses candidats étant respectivement Denis Baupin et Danielle Auroi.

Les écologistes élus sous une autre étiquette qu'EELV devraient s'apparenter au groupe PS ou rejoindre les non-inscrits.

Au Sénat, après la victoire de la gauche le 20 septembre dernier, un groupe écologiste a été créé qui regroupe dix élus, seuil minimum à la haute assemblée. A l'Assemblée, le nombre minimum est de dix députés.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant