Un groupe de supporters conteste l'interdiction

le
0
Un groupe de supporters conteste l'interdiction
Un groupe de supporters conteste l'interdiction

Dans un communiqué, le groupe de supporters du SC Bastia, Bastia 1905, a confié son désarroi quant à l'interdiction faite aux supporters adverses de se rendre dans les stades de L1 et de L2 ce week-end. D'autant plus qu'il s'agit d'un derby face au Gazélec Ajaccio en Corse.

Le premier derby corse de l’année n’aura certainement pas une grande saveur. Suite aux attentats de Paris de vendredi dernier, le Gazélec Ajaccio se rendra en effet sur la pelouse du SC Bastia sans ses supporters. Une décision confirmée jeudi par un arrêté publié dans le Journal Officiel : « Le 21 novembre 2015, de zéro heure à minuit, le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club du GFC Ajaccio ou se comportant comme tel est interdit entre le département de la Corse-du-Sud et la commune de Furiani (Haute-Corse). » Sur sa page Facebook, le groupe Bastia 1905, qui refuse de parler aux médias depuis un an, avait anticipé la nouvelle mardi. « La nouvelle vient de tomber, la France du football incompétente en sa propre matière, décide d’interdire le déplacement de supporters pour cette 14eme  journée de Ligue 1. Loin de nous la volonté de manquer de respect aux victimes de ce terrible attentat survenu le 13 novembre, nous dénonçons cette demi-mesure incompréhensible et surtout incohérente. »

« Ces autorités doivent rester chez elles »

Les ultras bastiais ont ensuite expliqué pourquoi ils trouvent cette décision injuste : « En effet, et toujours dans ce genre de drames, les tribunes sont les exemples en matière de respect et de devoir de mémoire, poursuit le communiqué. Qu’apportera cette interdiction en matière de sécurité si les stades accueillent tout de même du public ? Surtout lorsque l’on connait les conditions de déplacement aujourd’hui "ultra strictes"… Bien avant les événements survenus à Paris, Bastia 1905 avait déjà tendu la main aux associations de supporters du GFCA en leurs proposant d'assister au derby et d'être acheminés jusqu'au stade sans le concours des forces de l'ordre françaises (…) Nous percevrions mal qu’une présence policière interfère dans un événement qui ne les concerne pas, mais qui concerne uniquement les Corses (…) La sécurité, faux prétexte, ne saurait justifier leur action, puisqu’ils seraient à l’origine de très grandes tensions. Ces autorités doivent rester chez elles. Ce match est celui d'une nation, la nôtre, la nation Corse et de son peuple, et il est inacceptable qu'une partie de notre peuple en soit privé. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant