Un groupe de 150 migrants bloqués à la frontière croate

le
0
    ZAGREB, 13 novembre (Reuters) - Un groupe de 150 migrants 
partis à pied vendredi de Belgrade en Serbie et qui ont parcouru 
125 km ont été bloqués dimanche à la frontière de la Croatie, 
pays de l'Union européenne qui déclare qu'il ne permettra aucun 
franchissement illégal. 
    Certains, épuisés et frigorifiés, ont décidé de renoncer, 
ont rapporté des médias. Mais la majeure partie d'entre eux, 
arrivés à la ville-frontière serbe de Sid, ont annoncé qu'ils 
patienteraient jusqu'à ce que la Croatie ouvre sa frontière, et 
ils ont refusé d'être logés dans un centre d'accueil. 
    "Aucune raison ne permettra à quiconque d'entrer 
illégalement en Croatie. La police croate protégera la frontière 
face à de telles tentatives", a dit le ministre croate de 
l'Intérieur, Vlaho Orepic, après avoir effectué une visite 
dimanche au poste-frontière de Tovarnik près de l'endroit où le 
groupe de migrants, constitué pour l'essentiel d'Afghans et de 
Pakistanais, est bloqué du côté serbe. 
    Selon le HCR (Agence des Nations unies pour les réfugiés), 
6.400 migrants venus de pays comme la Syrie, l'Irak, le Pakistan 
ou l'Afghanistan, ont été recensés actuellement en Serbie, pays 
candidat à l'UE. Mais d'après des ONG, ils sont en fait 
pratiquement 10.000 et sont arrivés en provenance de Bulgarie et 
de Macédoine pour l'essentiel. 
    L'an dernier, 579.518 migrants ont transité par la Serbie, 
sur un total de plus d'un million qui ont atteint l'Union 
européenne par la mer ou par les terres. 
 
 (Igor Ilic; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant