Un groupe affilié à Daech décapite un Canadien aux Philippines

le
1
Un groupe affilié à Daech décapite un Canadien aux Philippines
Un groupe affilié à Daech décapite un Canadien aux Philippines

L'otage canadien John Ridsdel est mort aux Philippines. Des islamistes d'Abu Sayyaf l'ont décapité et sa tête a été retrouvée lundi devant une mairie de Jolo, île montagneuse recouverte de jungle située à l'extrême Sud du pays et place forte des ravisseurs.

«La responsabilité de ce meurtre commis de sang-froid revient entièrement au groupe terroriste qui a pris la victime en otage», a réagi Justin Trudeau, le Premier ministre canadien. Il souhaite travailler avec Manille, la capitale philippine, et «des partenaires internationaux pour trouver les auteurs de ces actes haineux et les traduire en justice». John Ridsdel, 68 ans, était un proche de Bob Rae, ancien chef du Parti libéral canadien. Après une carrière de journaliste, il exerçait encore en tant que consultant pour le groupe canadien TVI Pacific, qui exploite notamment un gisement d'argent et d'or aux Philippines.

VIDEO. Philippines : un otage canadien exécuté

John Ridsdel a été enlevé il y a sept mois en compagnie d'un autre Canadien, d'une Philippine et d'un Norvégien. Il s'agit de Robert Hall et de sa compagne Marites Flor, ainsi que du manager norvégien d'un complexe hôtelier, Khartan Sekkingstad. Ils ont été capturés à bord d'un yacht. Six semaines après les enlèvements, les ravisseurs ont publié une vidéo des otages réclamant 21 millions de dollars (environ 19 millions d'euros) pour la libération de chaque otage. Ces derniers ont été contraints de plaider pour leur vie devant la caméra. Dans des vidéos ultérieures, ils ont l'air de plus en plus émaciés.

Dans la vidéo la plus récente, John Ridsdel a expliqué qu'il serait tué lundi si une rançon de 6,4 millions de dollars (environ 5,7 millions d'euros) n'était pas versée. Quelques heures après l'expiration de l'ultimatum fixé par le groupe classé terroriste par Ottawa et Washington (les capitales canadienne et américaine) la police philippine a annoncé que deux personnes roulant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 il y a 8 mois

    technologie aurait permis d'éviter les attentats de novembre", affirme une source israélienne✕ Peu après le sanglant attentat contre Charlie Hebdo et près d'un an avant les attaques de novembre dernier à Paris qui ont tué 130 personnes, les autorités françaises ont rejeté une offre d'une compagnie israélienne spécialisée dans des logiciels de traque de terroristes qui aurait permis la détection des cellules djihadistes de Paris et Bruxelles,