Un "Grexit" serait un échec, des solutions existent-Moscovici

le , mis à jour à 13:22
1

BRUXELLES, 7 juillet (Reuters) - Une sortie de la Grèce de l'euro serait un "échec terrible" et il y a des solutions pour l'éviter, a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques mardi, à son arrivée à une réunion des ministres des Finances de l'Eurogroupe à Bruxelles. "La Commission européenne ne se résigne pas au 'Grexit'. Le 'Grexit' serait un échec terrible, ce serait un échec collectif, nous ne le voulons pas", a déclaré Pierre Moscovici à la presse. "Nous restons disponibles pour travailler sur la base d'un accord. Mais c'est aux autorités grecques de dire de la manière la plus claire comment elles souhaitent agir pour éviter le scénario du pire, un scénario dont nous ne voulons pas." Les pays membres de la zone euro et la Commission attendent du nouveau ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos, des propositions "complètes, concrètes, crédibles", a-t-il ajouté. "Les raisons d'un accord sont plus fortes, plus urgentes, plus décisives que jamais", a conclu Pierre Moscovici. "Alors, ce que je souhaite, c'est qu'en entrant dans ces discussions nous sachions mettre de côté les jeux politiques, que nous agissions pour l'intérêt général." Cette réunion de l'Eurogroupe doit préparer un sommet extraordinaire de la zone euro, prévu en fin de journée et considéré comme le sommet de la dernière chance pour éviter un "Grexit", après le "non" massif des Grecs, dimanche, au plan "aide financière contre réformes" proposé par leurs créanciers. (Julien Ponthus, avec Emmanuel Jarry à Paris, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mardi 7 juil 2015 à 13:40

    LA SOLUTION est de virer la moitié des fonctionnaires , tout comme en France