Un "Grexit" ne serait pas un risque pour l'Italie, dit Padoan

le
2

CERNOBBIO, Italie, 14 mars (Reuters) - Si la Grèce devait sortir de la zone euro, cela ne représenterait pas un risque accru pour l'Italie, a affirmé samedi le ministre italien de l'Economie, Pier Carlo Padoan. "Les risques pour l'Italie n'augmenteraient pas avec un 'Grexit'", a-t-il dit lors d'une conférence financière qui se tient à Cernobbio, dans le nord de l'Italie. Depuis la victoire du parti de gauche anti-austérité Syriza aux élections législatives grecques, et les difficiles négociations entre le nouvel exécutif en place à Athènes et ses partenaires européens, Padoan assure que l'Italie est à l'abri d'une éventuelle "contagion". Ses propos se démarquent de la mise en garde de la Commission européenne. Son président, Jean-Claude Juncker, qui recevait vendredi à Bruxelles le Premier ministre grec Alexis Tsipras, a dit "exclure totalement" un échec des négociations avec Athènes. Pierre Moscovici, son commissaire aux Affaires économiques, a déclaré pour sa part dans en entretien accordé à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel qu'une sortie de la Grèce de la zone euro serait "une catastrophe pour l'économie grecque mais aussi pour la zone euro dans son ensemble". (voir ID:nL5N0WF2S8 ) Panos Kammenos, ministre grec de la Défense et chef de file des Grecs indépendants, formation de la droite souverainiste alliée à Syriza, affirme lui samedi matin dans le quotidien allemand Bild que si la Grèce venait à renoncer à l'euro, l'Espagne et l'Italie finiraient par en faire de même. (voir ID:nL6N0WG00M ) (Giulio Piovaccari; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paulritz le samedi 14 mar 2015 à 14:50

    pourquoi toujours agiter un chiffon rouge alors qu une amputation réglerai definitivement le problème .

  • M5062559 le samedi 14 mar 2015 à 14:02

    les propos tenues par mosco et juncker sont des propos d'irresponsables. La zone euro doit montrer une gouvernance crédible, rigoureuse et sérieuse. La Grèce est dans la zone euro par les mensonges de leurs gouvernements successifs et par le laxisme et le manque de courage des gouvernements des autres pays européens. Pour des raisons d'égalité et de justice, valeurs qui doivent souder l’Europe, il faut les sortir de l'euro.

Partenaires Taux