Un globe géant pour l'Exposition Universelle de 2025

le
0

Le géographe Elisée Reclus avait imaginé cette sphère monumentale pour l’Exposition Universelle de 1900. Si la France est choisie pour l’Expo 2025, ce projet pourrait enfin voir le jour et en devenir le symbole.

Si Paris devenait la ville hôte de l’Exposition Universelle 2025, voici l’immense structure que ses visiteurs du monde entier pourraient y découvrir: un immense globe terrestre. Nulle nouveauté: ce globe terrestre n’est autre que celui imaginé par le géographe Elisée Reclus, il y a une centaine d’années. À l’occasion de l’Exposition de 1900, l’édifice devait être installé au pied de la Tour Eiffel, sur la colline de Chaillot. Victime de son gigantisme, le projet n’avait finalement jamais été réalisé. Il revient désormais de plus belle, sélectionné par le comité d’ExpoFrance 2025.

Près de 200 mètres de haut, 60 mètres de large et un diamètre de 127 mètres, voici ce que représenterait cette Terre au 1/100.000e. Aujourd’hui, il serait impensable de l’installer en plein milieu du Champ de Mars en raison du manque d’espace évident. C’est donc au centre du futur «Village global» présenté par le Comité que se trouverait la structure. Grand d’une cinquantaine d’hectares et installé au-delà du périphérique parisien dans le Grand Paris, le terrain consacré à l’Exposition s’étendrait à cheval sur plusieurs communes telles que Saclay ou Aulnay-sous-Bois, peut-être les prochains lieux d’accueil de cet objet d’architecture.

Un objet connecté à l’échelle planétaire

Et quoi de plus ludique qu’un objet connecté pour célébrer le thème de l’évènement: «Au cœur des territoires s’ouvre celui des hommes». Non seulement géant, ce globe serait aussi un véritable gadget technologique. Il serait capable de recevoir des données du monde entier afin que chaque pays puisse faire visiter en réalité augmentée ses propres paysages et sa culture. De quoi convier la géographie au cœur de nos cités et mieux encore, de quoi faire un voyage au centre de la Terre. Car grâce à des escaliers et plateformes installés au cœur de la structure, les visiteurs pourraient se promener à l’intérieur de la sphère.

Pour le député-maire de Neuilly Jean-Christophe Fromantin, «ce globe sera un laboratoire grandeur nature des progrès technologiques, immersifs et architecturaux». «Il aura vocation à devenir un monument, le siège de grandes entreprises, ou pourquoi pas un laboratoire entouré d’une pépinière d’entreprises». Les organisateurs espèrent ainsi que ce grand projet pourra permettre à Paris de se démarquer des autres villes concurrentes, comme Londres, San Francisco, Rotterdam ou Osaka.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant