Un geste gouvernemental pour les sinistrés de Lourdes

le
1
LE GOUVERNEMENT FAIT UN GESTE POUR LES VICTIMES DES INONDATIONS DE LOURDES
LE GOUVERNEMENT FAIT UN GESTE POUR LES VICTIMES DES INONDATIONS DE LOURDES

TOULOUSE (Reuters) - Les victimes des inondations de ce week-end à Lourdes et dans les Hautes-Pyrénées bénéficieront d'une "bienveillance particulière" dans le traitement de leur dossier fiscal par l'administration, ont annoncé mercredi les ministres de l'Economie et du Budget.

La crue du Gave de Pau, qui traverse Lourdes, a entraîné samedi l'évacuation de plus 400 pèlerins et la fermeture de nombreux édifices religieux de la ville.

L'économe du diocèse a estimé à 2 millions d'euros un premier chiffrage des dégâts dans l'enceinte des sanctuaires de Lourdes et la mairie a demandé la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, et le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, détaillent dans un communiqué diverses mesures d'assouplissement des prélèvements appliqués aux entreprises et aux particuliers sinistrés.

Ces derniers verront leurs demandes de remises d'impôts faire l'objet "d'un examen attentif au cas par cas", soulignent-ils.

"Cet examen prendra en compte l'importance des dommages subis et justifiés et les difficultés particulières rencontrées par les usagers", peut-on lire.

Les demandes de délai de paiement ou d'annulation des pénalités de retard seront aussi étudiées avec bienveillance.

"Il sera également tenu compte des circonstances exceptionnelles en cas de retard dans l'accomplissement des obligations déclaratives des usagers, particuliers ou professionnels, quelle que soit l'imposition visée", poursuit le communiqué.

Par ailleurs, la préfecture des Hautes-Pyrénées a annoncé mercredi qu'une "cellule d'aide" avait été mise sur pied "en urgence" à la demande de la ministre du Tourisme Sylvia Pinel, venue constater les dégâts lundi matin à Lourdes.

Cette cellule est "chargée d'accompagner chaque hôtel et commerçant ayant subi des dégâts", précise la préfecture dans un communiqué, "en vue d'une remise en fonctionnement rapide des entreprises sinistrées".

Elle rassemblera les services de l'Etat, les collectivités territoriales, les sanctuaires de Lourdes, les chambres consulaires, les organisations professionnelles et les compagnies d'assurance, et se réunira chaque semaine.

Jean Décotte, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le mercredi 24 oct 2012 à 17:29

    Comme le gouvernement espère des miracles, il est normal qu'il s’intéresse à Lourdes.