Un généreux Américain fait larguer 10.000 $ au dessus de sa ville

le
0
Un généreux Américain fait larguer 10.000 $ au dessus de sa ville
Un généreux Américain fait larguer 10.000 $ au dessus de sa ville

A peine croyable. Le 17 août dernier, les 3000 habitants de la commune de Lewes, aux Etats-Unis (Delaware), ont assisté à une véritable pluie... de billets de banque : 10 000 $ exactement, en petites coupures, balancés depuis un hélicoptère au dessus de la Marina. Derrière cette scène hollywoodienne, un héros qui ne l'est pas moins : un homme récemment décédé avait en effet demandé dans son testament que cette tâche généreuse soit accomplie un an après sa mort, selon les médias locaux.

«Tous les clients se sont rués à l'extérieur»

Pour des raisons de sécurité, le lâcher de billets n'avait pas été annoncé mais la police avait été mise au parfum, afin de pouvoir parer à une éventuelle émeute. «Personne ne s'est battu», raconte Kara Miele, gérante d'un bar irlandais situé sur le port, interrogée par la chaîne locale d'informations (WBOC16). Mais la ruée vers l'or vert a bien eu lieu : «Personne ne savait ce qui se passait. Une fois que tout le monde s'est aperçu que c'était de l'argent, tout le monde s'est mis à crier que des billets pleuvaient du ciel. Tous les clients se sont rués à l'extérieur». Alors que l'hélicoptère descendait, «j'ai entendu les gens crier crash, crash, raconte un autre serveur, Billy Anderson, puis j'ai compris qu'ils criaient en fait cash ! cash !».

VIDEO. Les témoins du fameux «money drop» racontent

C'est précisément au-dessus du parking de ce bar que le lâcher a été effectué, mais les billets se sont éparpillés un peu partout, certains volant jusque dans les bois alentours, et d'autres tombant dans l'eau. Deux personnes ont été légèrement blessées en tentant d'attraper le maximum d'argent.

Un généreux donateur

L'identité du généreux donateur n'a pas été officiellement révélée, la majorité des médias parlant d'un anonyme se sachant condamné par la maladie. Un journal local semble l'avoir identifié comme Leonard Maull, un habitant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant