Un général israélien parle d'intérêts communs avec le Hamas

le , mis à jour à 15:35
0

JERUSALEM, 12 mai (Reuters) - L'Etat hébreu a des intérêts communs avec le Hamas, dont le maintien aux commandes de la bande de Gaza empêche l'enclave de sombrer dans le chaos, estime le général Sami Turgeman, commandant des forces israéliennes du secteur, selon des propos rapportés par le Yediot Ahronot. Ce pragmatisme tranche avec les propos du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui assimile volontiers le mouvement aux djihadistes de l'Etat islamique (EI). Tsahal a mené une offensive de 50 jours l'été dernier dans la bande de Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes en direction du Sud israélien. Pour le général Turgeman, qui s'adressait aux maires des villages israéliens voisins de la bande de Gaza, le Hamas n'est pas partisan du "djihad international", mais souhaite au contraire la stabilité. "Israël et le Hamas ont des intérêts communs, y compris dans la situation actuelle, où le calme qui prévaut favorise la croissance et la prospérité", a déclaré l'officier. "Il n'y a pas d'alternative souveraine au Hamas dans la bande (de Gaza). Les seules autres possibilités sont les FDI (Forces de défense israéliennes) et le chaos (...), et dans ce cas-là, la sécurité serait beaucoup plus problématique", a-t-il ajouté. Interrogés sur ces propos, un porte-parole de l'armée israélienne ne les a pas contestés et les services du Premier ministre n'ont fait aucun commentaire dans l'immédiat. Sans les commenter directement, Sami Abou Zhouri, porte-parole du Hamas, a quant à lui estimé que la poursuite de l'accalmie ne dépendait que d'Israël et de l'allègement de son blocus. "La balle est dans le camp d'Israël. Le Hamas souhaite le maintien du cessez-le-feu, parce que c'est dans l'intérêt de la population de la bande de Gaza", a-t-il ajouté. (Dan Williams avec Nidal al-Mughrabi à Gaza, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant