Un général controversé pour enquêter sur la répression syrienne

le
0
Mohammed Ahmed Dabi, ancien chef de services secrets soudanais, devra dire si la Syrie se conforme aux exigences du plan de paix arabe.

La crédibilité de la mission d'observation de la Ligue arabe en Syrie repose sur les épaules d'un général soudanais, ancien chef des services secrets, vétéran du Darfour et de la lutte contre les séparatistes du Sud.

Le général Mohammed Ahmed Dabi, âgé de 63 ans, devrait partir dimanche pour Damas, après l'arrivée, jeudi, d'un groupe d'éclaireurs. Il aura la lourde tâche de dire si la Syrie se conforme aux exigences du plan de paix arabe. Avec, à la clé, une victoire ou une défaite diplomatique cruciale pour Damas. Les opposants du Conseil national syrien ont déjà dénoncé l'incongruité de voir une figure militaire de Khartoum enquêter sur les crimes de la dictature syrienne, alors que le président soudanais Omar el-Béchir est inculpé par la Cour de pénale internationale pour crimes contre l'humanité dans la province rebelle du Darfour.

Le général Dabi n'est pas lui-même inculpé, mais il est placé au cœur du pouvoir soudanais. Nommé chef des renseignem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant