Un gel de la production de 6 mois sans doute-Barkindo (Opep)

le
0
    ISTANBUL, 11 octobre (Reuters) - Un accord éventuel de gel 
de la production pétrolière serait sans doute conclu pour six 
mois dans un premier temps, avant d'être réexaminé, a déclaré 
mardi Mohammed Barkindo, le secrétaire général de l'Opep. 
    "A une majorité écrasante, au sein de l'Opep comme à 
l'extérieur de l'Opep, l'opinion est six mois environ et ensuite 
à revoir", a-t-il dit à la presse, en marge du Congrès mondial 
de l'énergie d'Istanbul. 
    L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a 
décidé fin septembre de baisser légèrement sa production de 
pétrole, prenant une première mesure de ce type depuis 2008, 
l'Arabie saoudite et l'Iran mettant de côté leurs différends au 
vu de la pression qu'exercent le bas niveau des cours du brut 
sur les finances de nombre de pays membres du cartel. 
  
    Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré 
de son côté que lui-même et son homologue russe Alexander Novak 
avait l'intention de poursuivre des consultations à Ryad dans le 
courant du mois après s'être rencontrés à Istanbul. 
    Novak a dit que Moscou était prêt à coopérer avec l'Opep en 
vue d'une stabilisation du marché pétrolier mondial, la Russie 
attendant du cartel une décision concrète sur le contrôle de la 
production. 
    Le ministre russe, cité par l'agence Tass, a déclaré aussi 
que la Russie envisageait seulement un gel de sa production de 
pétrole et non pas une baisse. 
    La Russie n'est pas membre de l'Opep et le président russe 
Vladimir Poutine n'a pas fourni de détails sur les mesures que 
pourrait prendre Moscou.    
     
     
 
 (Parisa Hafezi et Rania El Gamal, Olessia Astakhova, Wilfrid 
Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant