Un gaz toxique autorisé pour laver les tétines

le
0
Les autorités sanitaires maintiennent la stérilisation à l'oxyde d'éthylène des biberons destinés aux prématurés. La raison : aucune autre technique n'est aussi efficace pour éliminer certains germes, tandis que le risque toxique reste très faible.

En novembre, une enquête du Nouvel Observateur dénonçant l'utilisation d'un gaz classé cancérigène pour stériliser les tétines utilisées dans les maternités avaient suscité une vive inquiétude. Appelant au retrait de ces produits, le gouvernement avait dans la foulée ordonné une enquête, dont les conclusions viennent d'être rendues. Le verdict se veut plutôt rassurant. Si l'utilisation de l'oxyde d'éthylène est désormais interdite pour les biberons destinés aux bébés nés à terme, elle reste autorisée pour les prématurés en raison de son efficacité inégalée pour détruire les micro-organismes auxquels ils sont particulièrement vulnérables.

Le ministère de la Santé, l'Agence française du médicament (Afssaps) et l'Agence nationale de sécurité sanitaire, ont diffusé un communiqué vendredi pour faire le point sur les conclusions de leurs rapports. Ils expliquent notamment que la santé des prématurés et les nourrissons gravement malades exige des u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant