Un gardien de prison meurt des suites d'un attentat commis à Belfast

le
0
    BELFAST, 15 mars (Reuters) - Un gardien de prison blessé 
début mars dans un attentat est décédé mardi matin, annoncent 
les services pénitentiaires nord-irlandais. 
    Âgé de 52 ans, Adrian Ismay a été blessé le 4 mars par 
l'explosion d'un engin dissimulé sous son véhicule. 
    C'est la première fois depuis 2012 et l'assassinat d'un 
autre surveillant pénitentiaire qu'une mort violente liée à la 
situation politique en Ulster est à déplorer. 
    L'attentat a été revendiqué par la "New Ira" (Nouvelle armée 
républicaine irlandaise), alliance formée en 2012 par des 
groupes opposés aux accords de paix de 1998 qui ont ouvert la 
voie à un partage du pouvoir entre les unionistes protestants et 
les nationalistes catholiques. Un homme de 45 ans a été inculpé 
samedi pour tentative de meurtre. 
    La police a récemment adressé plusieurs mises en garde, 
évoquant des menaces sérieuses à quelques semaines du centenaire 
de l'insurrection des "Pâques Sanglantes" de 1916. 
    Les mesures sécuritaires ont été renforcées dans la partie 
britannique de l'île irlandaise. Vendredi un officier de police 
indiquait que plusieurs attentats avaient été déjoués depuis 
celui du 4 mars. 
 
 (Ian Graham,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant