Un gang de détrousseurs de distributeurs automatiques arrêté

le
7
UN GANG DE DÉTROUSSEURS DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES ARRÊTÉ
UN GANG DE DÉTROUSSEURS DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES ARRÊTÉ

STRASBOURG (Reuters) - Quatre hommes soupçonnés d'avoir attaqué plus d'une vingtaine de distributeurs automatiques de billets (DAB) à l'aide d'explosifs ont placés en garde à vue à Nancy avec trois de leurs compagnes, a-t-on appris mardi auprès du parquet.

Agés de 19 à 33 ans, les quatre individus, qui appartiennent à la communauté des gens du voyage, auraient sévi dans le nord-est de la France où ils séjournaient ces derniers temps, mais également en Haute-Savoie, en Bretagne ou dans la Sarthe.

"Ils ont été interpellés en flagrant délit lundi à quatre heures du matin, juste après un vol à la Caisse d'Epargne de Mirebeau-sur-Bèze, en Côte d'Or", a dit à Reuters David Touvet, procureur adjoint de la Juridiction interrégionale spécialisée de Nancy (Jirs), où une information judiciaire a été ouverte en octobre.

Les malfaiteurs procédaient en aspergeant la trappe de distribution des billets avec de l'oxygène et de l'acétylène, deux produits en vente libre dont le mélange est hautement explosif.

Plus de 140 vols ou tentatives de vol mettant en ?uvre cette méthode contre des DAB ont été recensées depuis le début de l'année en France, souligne la Jirs. Plusieurs équipes seraient à l'?uvre sur le territoire national.

"C'est un mode opératoire très rapide mais dont le taux de réussite n'est pas extrêmement élevé : un peu moins d'une fois sur deux, ils auraient réussi à s'emparer des billets avant que ceux-ci soient encrés (un dispositif de sécurité destiné à rendre les coupures inutilisables)", explique le procureur.

Le butin attribué au quatuor s'élèverait à environ 600.000 euros pour le numéraire, somme à laquelle il convient d'ajouter le coût des dégâts engendrés par les explosions.

Les quatre hommes devraient être mis en examen pour association de malfaiteurs, vols en bande organisée et destruction de véhicules qu'ils dérobaient puis incendiaient à chaque forfait. L'implication précise des trois femmes reste encore à établir.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1693744 le mardi 12 nov 2013 à 17:44

    encore un drame de la misère sociale. butin de 600 000 euros pour se nourrir cela démontre bien l'augmentation du côut de la vie en France

  • manx750 le mardi 12 nov 2013 à 16:52

    Les gens du voyage méritent plus de considération et d'attention que les siffleurs français de Hollande selon Ayrault et son compère la victoire le ci-devant Valls !

  • macauley le mardi 12 nov 2013 à 16:02

    Le titre pourrait ajouter "et relâché après quelques heures de GAV"

  • cos6211 le mardi 12 nov 2013 à 15:35

    S'il restait un peu d'oxygène et d’acétylène pour leur asperger un coup la trappe...

  • M7446365 le mardi 12 nov 2013 à 15:33

    Je pensais au clan hollande, Valls, benguigui, taubira,touraine, belkacem, fabius et notre gitan Valls. Mais NON, ca doit etre simplement des amis a eux

  • M6695204 le mardi 12 nov 2013 à 15:31

    S'ils passent plus d'une journée en garde à vue ce sera extraordinaire,puisque de toutes Façon,la négr esse les libellera l'après-midi.Et ont se demande pourquoi le fn avance Pour les policiers,c'est autre chose,ils risquent le conseil de surveillance,et des sanctions pour avoir oser arrêter des gens du voyage qui comme tous le monde le sait ne font jamais rien de répréhensible

  • M1693744 le mardi 12 nov 2013 à 15:31

    la Mrap va porter plainte contre Reuters pour stigmatisations des " gens du voyage"