Un galeriste juif parisien, mort en 1870, inhumé en Israël

le
0
La famille de Jacob Giacomo Tedesco dénonçait le fait que ses restes se retrouvent dans un ossuaire, à l'expiration de sa concession.

Quelque trois cents personnes ont assisté ce dimanche au cimetière Artsoth HaHayim de Bet Shemesh, dans le centre d'Israël, à une cérémonie funéraire d'un genre parti­culier. À la demande de sa famille, les restes du galeriste parisien Jacob ­Giacomo Tedesco, mort le 11 décembre 1870 durant le siège de la capitale, y ont été remis en terre, en présence notamment du grand rabbin de Colmar, Jacky Dreyfus. Après sept années de bras de fer avec l'administration française, ils ont été extraits en milieu de semaine de l'ossuaire du Père-Lachaise afin d'être «rapatriés» en Israël. Un épilogue dont certains rabbins ultraorthodoxes entendent tirer argument pour réclamer une réforme de nos règles funéraires, jugées incompatibles avec la loi juive.

Aux yeux de nombreux croyants, il est inacceptable que les restes d'un défunt soient ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant