Un Français sur trois consomme du vin bio

le
4
Le chiffre d'affaires du vin bio - qui représente 10% des ventes de produits alimentaires biologiques - a explosé de 65% sur les cinq dernières années, à 413 millions d'euros.

Le vin bio n'est plus un marché de niche, mais alors plus du tout... Selon une étude Ipsos-Sudvinbio, rendue publique mardi, leurs ventes représentent désormais 10% de celles des produits alimentaires biologiques dans l'Hexagone, pour un chiffre d'affaires de 413 millions d'euros. Soit une croissance vertigineuse de 15% entre 2011 et 2012 et de 65% depuis 2007. Et ce, malgré un prix à l'achat 25% plus élevé: 8,70 euros en moyenne la bouteille de vin bio, contre 6,90 euros pour une bouteille de vin dit conventionnel.

«D'un marché de niche, le secteur des vins bio est en train de devenir une filière à part entière, se félicite Thierry Duchenne, directeur de Sudvinbio, association qui regroupe l'interprofession des vins biologiques du Languedoc-Roussillon. Un Français sur trois consomme du vin bio régulièrement ou de temps en temps».

Par classe d'âges, le vin bio rencontre - sans surprise - un plus grand succès du côté des jeunes. «Ils sont plus sensibles aux arguments écologiques et placent le respect de l'environnement en tête de leurs critères d'achat, au même niveau que l'origine», justifie Thierry Duchenne. Alors que 8% d'entre eux consomment régulièrement du vin classique, 14% sont en revanche adeptes de vin bio. Soit près du double. Les femmes, aussi, se sont petit à petit laissées séduire par ce nouveau produit. La gente féminine représente aujourd'hui 44% des consommateurs de vin bio et 62% déclarent en acheter régulièrement. Des taux bien supérieurs à ceux rencontrés pour le vin classique...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fortunos le mercredi 16 oct 2013 à 18:43

    @YVES288,arretez de raconter des co.neries ,on ne met pas plus de sukfires dans le bio que dans le non,et SURTOUT on n utilise pas les poisons de pesticides cancerogenes

  • yves288 le mercredi 16 oct 2013 à 18:12

    en outre c'est plutôt plus polluant que les vins conventionnels car on doit utiliser plus de sulfate de cuivre qui s'accumule dans le sol souvent au delà des maximums autorisés par la législationet mes expériences personnelles ont été plutôt décevantes. Tout ça c'est du marketing, les médias s'acharnent à mettre le bio à la mode

  • marcus61 le mercredi 16 oct 2013 à 16:17

    il faut que les journaleux arrêtent de raconter n'importe quoi, je suis viticulteur, je fais parti de l'inter profession de mon appellation,nous avons beaucoup, mais beaucoup de mal a vendre nos vins bios. Le rouge, part a peut pret bien, le blanc très mal. 3% de vins bio dans notre appellation, alors m..de,stop d'enfumer et de conditionner les gens, sa suffit!!!

  • dumerey le mercredi 16 oct 2013 à 15:51

    C'est dommage que le vin BIO contienne des sulfites. Comme l'offre devient supérieure à la demande, les productions cherchent à exporter aux USA et devront faire du vin Bio sans sulfites.De même la charcuterie BIO contient des nitrates (salpêtre) et pire des nitrites (poison autorisé). Les cochons ont peut-être droit à une nourriture saine mais les consommateurs continuent à s'empoisonner. Les lobbies ont encore eu gain de cause.Il y a maintenant du miel bio !!!