Un Français sur deux vit dans une commune de moins de 10.000 âmes

le
0
Le dernier recensement confirme la vitalité démographique du pays, grâce à son taux de fécondité, à son solde migratoire et à l'allongement de la vie. Il révèle aussi de fortes disparités.

Depuis 2010, la France métropolitaine et ses départements d'outre-mer ont dépassé le cap des 65 millions d'habitants. Autrement dit, la population française a connu une croissance de plus de 7% depuis le recensement de 1999. Ces chiffres, communiqués par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) confirment la vitalité démographique du pays. Parmi les raisons de la croissance rapide de la population en France, on trouve une forte fécondité (1,85 enfant par femme en moyenne contre 1,37 en Allemagne par exemple). Mais aussi une hausse significative de l'espérance de vie, puisqu'en trente ans, elle a augmenté de 8 ans pour les hommes et de 6,5 ans pour les femmes. Un autre facteur de cette croissance est le solde migratoire largement positif, qui dépasse 2 millions de personnes en trente ans.

Mais cette croissance n'est pas homogène sur tout le territoire, et «de fortes différences entre les régions françaises apparaissent», note

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant