Un Français battu à mort en détention en Égypte

le
0
Arrêté le week-end du 14 septembre pour avoir violé le couvre-feu entré en vigueur, un ressortissant français est décédé sous les coups de ses compagnons de cellule. Paris exige des explications.

Un ressortissant français est mort dans une cellule égyptienne, tabassé par ses codétenus. Ivre, l'homme a été arrêté par la police dans le quartier bourgeois de Zamalek, au Caire, la semaine du 9 septembre pour avoir violé le couvre-feu nocturne entré en vigueur en Égypte depuis l'instauration de l'état d'urgence à la mi-août.

N'ayant pas de visa de résidence valide, l'homme est emmené devant les tribunaux qui décident alors de l'expulser. Selon le Quai d'Orsay, il vivait en Égypte depuis moins d'une dizaine d'années. La victime est présentée par les services de sécurité égyptiens comme étant un professeur. Toutefois, selon plusieurs sources au sein de la communauté française au Caire, cet homme n'enseignerait dans aucun établissement français en Egypte, il es...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant