Un fonds veut contester la stratégie en vigueur à Vivendi

le
7
UN FONDS AMÉRICAIN S'OPPOSERAIT À LA STRATÉGIE EN PLACE À VIVENDI
UN FONDS AMÉRICAIN S'OPPOSERAIT À LA STRATÉGIE EN PLACE À VIVENDI

PARIS (Reuters) - Le fonds d'investissement américain P. Schoenfeld Asset Management envisage de contester lors de la prochaine assemblée générale de Vivendi la stratégie de Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance et premier actionnaire du groupe de médias, rapporte le Financial Times.

Selon le quotidien, le fonds a engagé des conseillers à New York et Paris dans cette optique et, déçu par la performance du titre Vivendi, envisage de soumettre au vote des actionnaires des résolutions demandant au groupe d'agir afin d'améliorer son parcours boursier et d'augmenter son dividende.

Le Financial Times ajoute que P. Schoenfeld Asset Management - moins de 1% du capital de Vivendi environ selon le quotidien - pourrait toutefois s'abstenir, en particulier si d'autres actionnaires affichaient à sa place des revendications semblables.

Vivendi a promis fin février à ses actionnaires un dividende généreux et des rachats d'actions après avoir décidé de céder sa part résiduelle dans Numericable-SFR, parachevant une cascade de cessions enchaînées depuis mi-2013.

Le groupe Bolloré s'est renforcé début mars au capital de Vivendi, portant sa participation de 5,15% à 8,15%.

L'assemblée générale des actionnaires du groupe de médias se tiendra le 17 avril.

Un porte-parole de Vivendi a indiqué que le fonds américain avait adressé une lettre au groupe de médias en fin d'année dernière dans laquelle il demandait la cession de l'un des deux actifs restants de la société, la maison de disque Universal Music Group. Vivendi a plusieurs fois affirmé que le numéro un mondial de la musique n'était pas à vendre.

Les actionnaires ont jusqu'à lundi minuit pour soumettre des résolutions en vue de l'assemblée générale.

(Leila Abboud, Benjamin Mallet et Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le lundi 23 mar 2015 à 12:52

    gros dividende = pas d'investissement = pas d'idées = disparition à moyen terme

  • ben2906 le lundi 23 mar 2015 à 12:43

    tamtou ...roux.g a raison... 4.50 c'est déjà trop et ils en veulent encore plus..

  • stricot le lundi 23 mar 2015 à 12:34

    Et si quelqu'un leur montrait le doigt a ces fonds activistes? S'ils sont pas contents ils revendent leur 1% et ils vont voir ailleurs. Ou alors ils ont d'autres revendications, comme les remunerations de la direction si abusives, comme l'inestissement pour assurer la croissance de demain... Oh mais demain c'est deja du long terme, ils s'en foot...

  • tamtou le lundi 23 mar 2015 à 12:34

    c'est article c'est du pipo, de l'intox. Le cours de l'action est très très élevé au contraire l'action se paye 44 fois le bénéfice contrairement à une moyenne de 15 fois tout secteur confondu.Le dividende est d'ailleurs très élevé à 1€ pour 0,56 de bénéfice, ce qui implique de puiser dans les réserves.

  • tamtou le lundi 23 mar 2015 à 12:30

    A un taux inouïs ? le rendement est à 4,5 %

  • pv74 le lundi 23 mar 2015 à 12:30

    Et vive les fonds de pensions étrangers qui ruinent nos entreprises

  • roux.g le lundi 23 mar 2015 à 12:22

    Dommage que cette info n'ait pas plus de retentissement. Elle montre, comme d'autres, que la Bourse a bel et bien pour objet de rémunérer les actionnaires à des taux inouïs, au mépris des salariés et de toute stratégie industrielle. Augmenter les dividendes !!!! Il n'y a rien de mieux à faire ? Ces fonds veulent dépecer encore plus le groupe pour être encore plus rémunérés ! Affligeant, mais à l'image du monde actuel.