Un fonds de Bridgewater plombé par le repli des marchés

le
0
UN FONDS DE BRIDGEWATER PLOMBÉ PAR LE REPLI DES MARCHÉS
UN FONDS DE BRIDGEWATER PLOMBÉ PAR LE REPLI DES MARCHÉS

NEW YORK (Reuters) - Un portefeuille de 70 milliards de dollars (53 milliards d'euros) géré par le spécialiste des "hedge funds" Bridgewater Associates et dans lequel ont investi de nombreux fonds de pension est l'un des plus importants perdants de la baisse marquée des marchés mondiaux ces dernières semaines.

Le Bridgewater All Weather Fund accuse un repli d'environ 6% depuis le début du mois et de 8% depuis le 1er janvier, a-t-on appris de deux sources informées de ses performances.

L'All Weather Fund, l'un des deux gros portefeuilles gérés par Bridgewater, utilise une stratégie dite de "risk parity", censée assurer le maintien d'une performance positive quand les actions ou les obligations baissent mais qui peut être prise en défaut quand ces deux marchés reculent simultanément.

Cette stratégie appréciée par de nombreux fonds de pension est souvent vantée comme un moyen de se protéger contre les turbulences des marchés.

Mais des gérants qui la connaissent bien expliquent qu'elle ne donne pas de bons résultats lorsqu'actions et obligations baissent en même temps, ce qui s'est justement produit ces dernières semaines.

L'All Weather Fund investit massivement dans les bons du Trésor indexés sur l'inflation (TIPS), un compartiment du marché qui a perdu 4,5% depuis le début du mois.

En 2012, ce fonds avait affiché une performance de 14,7% selon une note publiée en fin d'année. En dépit de ses pertes récentes, il affiche encore un retour sur investissement de 34% sur les trois dernières années, selon des sources informées du détail des performances.

La remontée rapide des rendements obligataires américains ces dernières semaines, liée aux anticipations d'une réduction prochaine des achats de titres de la Réserve fédérale, a incité les investisseurs à réduire leurs investissements dans les fonds obligataires.

Depuis le début du mois, ce sont ainsi 47,2 milliards de dollars qui ont été retirés des fonds et ETF (exchange-traded funds) obligataires, soit le montant le plus important jamais enregistré sur un mois, selon TrimTabs Investment Research.

Katya Wachtel et Jennifer Ablan, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant