Un feu près de Big Sur en Californie atteint un coût historique

le
0
Un feu aux abords de la base aérienne de Vanderberg en Californie, dans la région de Big Sur, le 18 septembre.
Un feu aux abords de la base aérienne de Vanderberg en Californie, dans la région de Big Sur, le 18 septembre.

Causé par un campement illégal, il y a deux mois, l’incendie de Soberanes a déjà coûté 208 millions de dollars. Il n’est maîtrisé qu’à 71 %.

Le feu de Soberanes, près de Big Sur, l’un des hauts lieux touristiques de Californie, est devenu l’un des plus chers à combattre de l’histoire des Etats-Unis, ont annoncé mardi 20 septembre les autorités.

Alors qu’il n’est maîtrisé qu’à 71 %, il a déjà coûté 208 millions de dollars (près de 186 millions d’euros), d’après une porte-parole du service fédéral des forêts (USFS). Par comparaison, toute la saison des feux fédéraux en 2015 a coûté 2,1 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros), rappelle le Centre national interagences des incendies (NIFC).

S’il s’est révélé si coûteux, c’est que ce feu est situé « sur un terrain très accidenté où on ne peut pas envoyer de pompiers ». Ces derniers doivent créer des contre-feux, en attendant que les flammes arrivent dans une zone plus accessible, ou, au contraire, meurent dans une falaise ou crevasse, détaille l’USFS.

47 incendies aux Etats-Unis Le feu a pris des proportions dantesques à cause de la sécheresse record qui dure depuis cinq ans en Californie, l’Etat le plus peuplé des Etats-Unis. La moindre étincelle se propage à toute vitesse.

Causé par un campement illégal, l’incendie de Soberanes brûle depuis deux mois. Il a ravagé 490 km2 de bois et collines de la forêt nationale Los Padres. Près de soixante maisons ont été détruites et 410 sont encore menacées. Les résidents souffrent par ailleurs d’un air enfumé depuis des semaines. Les flammes ont aussi entraîné la fermeture de campings, de parties de la forêt et de port...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant