Un feu d'artifice pour finir le boulot

le
0

Bien décidé à valider son titre de champion dès ce week-end, le PSG n'a pas fait de détail face à des Troyens dépassés. Une large victoire et un festival offensif. Le tout presque sans forcer.

Le debrief

Le pseudo-suspense n’aura finalement duré qu’un gros quart d’heure. Même pas le temps de finir son déjeuner dominical que le PSG avait déjà plié la rencontre grâce à Cavani (13eme), Pastore (17eme) et Rabiot (19eme). Une entame chirurgicale qui a permis de valider le quatrième titre consécutif d’une équipe qui n’a pas eu de concurrence cette saison en L1. Ce n’est évidemment pas Troyes, lanterne rouge qui comptait 60 points de retard sur Paris au coup d’envoi, qui pouvait freiner la conquête d’un PSG ultra-sérieux pendant vingt minutes et qui a ensuite pu tranquillement gérer son avance jusqu’à la pause. Les joueurs de Laurent Blanc, Ibrahimovic en tête, n’avaient cependant pas envie d’en rester là et la seconde période a été terrible pour l’ESTAC, avec un triplé du Suédois en l’espace de dix minutes (46eme, 52eme, 56eme) puis un csc de Saunier (59eme). Terrible démonstration de force du champion (dont la plus large victoire en championnat remontait à 1977 et un 8-2 déjà contre Troyes), qui a inscrit deux derniers buts (Cavani et Zlatan) et donné mal à la tête aux supporters aubois. Mais pouvait-il en être autrement ?

Le film du match

2eme minute
Jean sollicite le une-deux avec Nivet côté gauche et entre dans la surface avant de centrer en retrait. Camus reprend au point de penalty mais il dévisse complètement et envoie le ballon très loin de la cage de Trapp.

9eme minute
Di Maria, après un corner renvoyé par la défense troyenne, peut adresser un centre depuis le côté droit vers le premier poteau où Cavani remise d’une petite talonnade. Le ballon arrive sur Thiago Silva qui frappe de volée. Directement sur Dreyer qui se couche rapidement pour bloquer.

13eme minute (0-1)
Terrible erreur de Saunier à l’entrée de sa surface. Le défenseur troyen manque complètement sa relance et offre le ballon à Cavani, seul face à Dreyer. L’attaquant parisien bute une première fois sur le gardien de l’ESTAC mais récupère le ballon pour ouvrir le score dans la cage vide.

17eme minute (0-2)
Ibrahimovic, dos au but à trente mètres dans l’axe, résiste à Saunier et lance Pastore d’une talonnade. L’Argentin résiste à Thiago, feinte la frappe devant Dreyer et trompe le gardien d’un ballon piqué imparable.

19eme minute (0-3)
Pastore, aux vingt mètres dans l’axe, hérite du ballon et sert Cavani par-dessus la défense. L’Uruguayen contrôle et frappe mais bute sur Dreyer. Le ballon revient sur Rabiot qui n’a plus qu’à pousser dans le but vide.

27eme minute
Perte de balle des Troyens suite à un pressing d’Ibrahimovic aux trente mètres. Le Suédois avance et tente sa chance du gauche à l’entrée de la surface plutôt que de servir Cavani. Une frappe écrasée à ras de terre qui passe à côté.

34eme minute
Camus file côté gauche après une perte de balle parisienne et peut centrer vers le second poteau où Nivet reprend de volée. Une tentative manquée qui se transforme en passe pour Gueye, seul face au but et qui frappe en pivot. Parade de Trapp, rapidement sorti. Le ballon revient sur Jean qui tente sa chance mais ça passe à côté.

46eme minute (0-4)
A peine le temps de donner le coup d’envoi de la seconde période qu’Ibrahimovic, servi par Cavani, se met en position de frappe à l’entrée de la surface troyenne. Un tir du gauche à ras de terre qui trompe Dreyer sur sa droite.

52eme minute (0-5)
Récupération très haute de Rabiot côté gauche et ballon qui profite à Di Maria, qui peut accélérer sur son aile avant de centrer. Ibrahimovic, seul dans la surface, reprend d’une volée de l’intérieur du pied droit. Dreyer ne bouge pas et est battu sur sa droite.

56eme minute (0-6)
Lancé par Di Maria, Kurzawa peut centrer depuis l’angle gauche de la surface troyenne. Un ballon en retrait pour Ibrahimovic qui reprend sans contrôle aux seize mètres. Saunier détourne très légèrement et Dreyer s’incline sur sa gauche avec un ballon qui file sous sa barre.

58eme minute (0-7)
Kurzawa, encore bien servi côté gauche, adresse un bon centre et cherche Ibrahimovic au second poteau. Le Suédois est devancé par Saunier qui se jette et marque contre son camp.

66eme minute
Servi dans l’axe à l’entrée de la surface parisienne, Pi frappe à ras de terre en enroulant du droit. Parade de Trapp qui se détend sur sa gauche pour détourner en corner.

75eme minute (0-8)
Penalty pour le PSG suite à un long coup-franc rapidement joué par David Luiz vers Cavani. Parti dans le dos de Karaboué, l’Uruguayen est accroché par par le Troyen, expulsé sur le coup. Cavani se charge du penalty en croisant à ras de terre. Parade de Dreyer mais le ballon revient sur Cavani qui pousse dans la cage à bout portant.

78eme minute
Tentative lointaine d’Ibrahimovic après une longue séquence de conservation des Parisiens. Une frappe puissante que Dreyer détourne en corner sur sa droite.

88eme minute (0-9)
Enorme contre du PSG emmené par Pastore, qui file plein axe. Cavani propose une première solution mais l’Argentin donne finalement à Ibrahimovic, qui peut frapper depuis le côté gauche de la surface troyenne. Dreyer ferme mal son angle et est battu sur sa droite, sans bouger.

90eme minute
Double occasion énorme pour le PSG suite à un service d’Ibrahimovic pour Pastore. L’Argentin perd son duel face à Dreyer et le ballon revient sur Lucas qui frappe. Sauvetage d’un défenseur de l’ESTAC pour éviter un dixième but.

Les joueurs à la loupe

Troyes
Un match que les Troyens devront vite oublier pour essayer de bien finir leur saison avant de retrouver la L2. Tout a été trop vite pour l’ESTAC et sa défense, dépassée sur chaque accélération parisienne. RINCON et SAUNIER n’ont rien pu faire en charnière, le second marquant même le septième but sur un csc après avoir offert le premier à Cavani. A droite, NGCONGCA puis KARABOUE (expulsé dix minutes après son entrée) ont pris le bouillon face à Kurzawa. DABO puis CONFAIS, à gauche, ont fait un peu mieux mais sans jamais pouvoir apporter offensivement. Devant sa défense, THIAGO a pris l’eau et n’a pas été aidé par les autres milieux, eux aussi en grande difficulté. NIVET n’a guère pesé, au même titre que PI. CAMUS et JEAN ont eu quelques opportunités mais ont été trop timides. Quant à GUEYE en pointe, il n’a rien eu à se mettre sous la dent. Journée en enfer également pour DREYER, souvent bien seul et qui a réalisé plusieurs parades malgré tout, dont un penalty repoussé face à Cavani.

PSG
Un festival offensif symbolisé par les quatre buts d’IBRAHIMOVIC, intenable et qui a fait ce qu’il voulait sur la pelouse de l’ESTAC. CAVANI, malgré deux buts, a semblé moins à l’aise aux côtés d’un DI MARIA qui a distillé les ballons aux quatre coins du terrain. Mention spéciale également pour PASTORE, auteur d’un but somptueux et passé près du doublé en fin de match. Dans un autre registre, RABIOT et STAMBOULI ont également passé une après-midi très tranquille. Défensivement, la charnière DAVID LUIZTHIAGO SILVA n’a rien laissé passer. Quant aux latéraux, ils ont joué comme de véritables ailiers. Si VAN DER WIEL a été assez discret (blessé et remplacé à la pause par un MARQUINHOS très appliqué), KURZAWA a lui été très bons avec des centres décisifs. TRAPP, peu sollicité, a réussi deux parades pour participer lui aussi à la fête.

Monsieur l’arbitre au rapport

S’il a sans doute oublié un penalty suite à une faute sur Ibrahimovic en première période, il a passé une après-midi très tranquille. Un match disputé dans un très bon état d’esprit. Le carton rouge pour Karaboué est logique même si dans le contexte, il peut sembler sévère.

Ça s’est passé en coulisses…

- Pour cette réception du PSG, l’ESTAC était privée de Ma.N’Diaye (reprise) et M.Koné (tendon rotulien). De son côté, le groupe parisien était amputé de Verratti (pubalgie) mais aussi de Matuidi et Thiago Motta, laissés au repos.

- Troyes n'avait perdu qu'un seul de ses neuf derniers matchs à domicile face à un tenant du titre en L1 (quatre succès, quatre nuls). C’était contre Lyon le 1er avril 2006. L'ESTAC avait gardé sa cage inviolée à six reprises lors de cette série.

- Sacré champion de France pour la quatrième fois consécutive (la sixième fois de son histoire), le PSG est invaincu contre un promu en Ligue 1 depuis qu'il a glané son titre fin 2012-13 (12 succès, 5 nuls).

La feuille de match

L1 (30eme journée) / TROYES – PSG : 0-9

Stade de l’Aube (19 184 spectateurs)
Temps ensoleillé - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Letexier (7)

Buts : Cavani (13eme et 75eme), Pastore (17eme), Rabiot (19eme), Ibrahimovic (46eme, 52eme, 56eme et 88eme) et Saunier (59eme, csc) pour le PSG

Avertissement : Thiago (73eme) pour Troyes

Expulsion : Karaboué (74eme) pour Troyes

Troyes
Dreyer (4) – Ngcongca (2) puis Karaboué (64eme), Rincon (3) puis J.Martial (86eme), Saunier (1), Mou.Dabo (3) puis Confais (46eme - 3) - Thiago (2) - Nivet (cap) (2), Pi (2), Camus (3), Jean (3) - B.Gueye (2)

N'ont pas participé : Grandel (g), Othon, J.Martial, Ben Saada, Darbion
Entraîneur : M.Bradja

PSG
Trapp (6) - van der Wiel (5) puis Marquinhos (46eme - 6), Thiago Silva (cap) (7), David Luiz (7), Kurzawa (8) – Stambouli (6), Pastore (8), Rabiot (7) puis Maxwell (61eme) – Di Maria (7) puis Lucas (61eme), Cavani (7), Ibrahimovic (9)

N'ont pas participé : Sirigu (g), Kimpembe, Nkunku, Augustin
Entraîneur : L.Blanc

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant