Un Feghouli et au lit

le
0
Un Feghouli et au lit
Un Feghouli et au lit

Battus assez logiquement par un Valence solide et réaliste, Monaco quitte étourdi le Mestalla. Martial n'aura pas suffi et la défense monégasque n'a pas pesé bien lourd face à l'animation offensive des Espagnols, emmenés par un Feghouli de feu.

Valence FC


Mathew Ryan (6,5) - Beau gosse australien, peu spectaculaire mais toujours bien placé, attachant, sobre, efficace. Et on ne parle pas de Cadel Evans.

Antonio Barragàn (4,5) - Pour un match qui passait surtout par les côtés, Barragàn aura peu animé le sien. En même temps, Feghouli avait décidé de jouer à 4 postes différents, dont le sien.

Shkrodan Mustafi (5) - Mi-figue, mi-raisin. Quelques bonnes interventions mais beaucoup de déchets à la relance. Deutsche Instabilität.

Ruben Vezo (5) - Pas suffisant pour rassurer à 100% avec le départ d'Otamendi. Un placement souvent aléatoire. Et un comportement nerveux en fin de match, en plus de ça.

José Gaya (7,5) - Comme le portrait flippant de l'ancêtre du XVIe siècle dans la galerie des peintures d'un château. Le patron du couloir.

Enzo Pérez (7) - Ton point relais Colissimo sûr. Toujours là où il faut, toujours un joli paquet à t'offrir. Une ballade de 75 minutes, avant de demander à Alvaro Negrego d'aller se dégourdir les jambes.

Rodrigo De Paul (5,5) - De l'envie et du mouvement, mais en perte de confiance après le but monégasque. Changé pour Piatti avant l'heure de jeu, qui a délivré une passe décisive appliquée et brisé quelques lignes.

Daniel Parejo (6,5) - Cap'tain Parejo a été discret pendant une heure, avant de se dire que c'était à lui de prendre les choses en main. Alors il a offert la victoire aux siens. Ce papa qui te houspille gentiment, puis qui te fait ton virement quand tu as tout claqué.

Sofiane Feghouli (8) - Il y a peu, Ludovic Chorgnon a enchainé 41 triathlons Ironman en 41 jours. Feghouli a montré qu'il pouvait parcourir la même distance en 90 minutes. Avant de couronner le tout par un but. MVP de la soirée.

Rodrigo Moreno Machado (6) - Quand on chope en 3 minutes, on passe le reste de la soirée à savourer et à profiter.

Paco Alcàcer (5) - Souvent menaçant, mais énormément de munitions gaspillées. Dwayne Johnson à la fin de Fast & Furious 7. Sorti sous les sifflets du Mestalla, pour Javi Fuego qui n'a pas non…





















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant