Un favori nommé Désir

le
0
Sauf retournement de dernière minute, l'ancien patron de SOS Racisme devrait succéder à Martine Aubry à la tête du PS.

La pièce a tourné, tourné, encore et encore et a continué lundi toute la journée. Mais dans la soirée, elle semblait devoir s'arrêter sur le visage d'Harlem Désir. Sauf retournement de dernière minute, toujours possible chez les socialistes, ce serait donc l'ancien patron de SOS Racisme qui, à 52 ans, devrait succéder à Martine Aubry à la tête du PS.

Et accrocher dans la foulée sa photo dans le hall de la Rue de Solferino, le siège du PS, aux côtés de quelques-uns de ses glorieux prédécesseurs socialistes, Martine Aubry donc, mais aussi François Hollande, Lionel Jospin ou encore François Mitterrand... Un couronnement. Au sens propre d'ailleurs puisque jusqu'au bout, c'est Martine Aubry qui a tiré les ficelles pour choisir elle-même son successeur. En quelque sorte, Harlem Désir devient patron du PS par acclamations, celles de Martine Aubry, auxquelles se sont jointes celles, récentes, de poids lourds du gouvernement et de la majorité comme Manuel Valls, Pi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant