Un faux tweet d'AP fait plonger Wall Street

le
0
Des hackers pro Bachar el-Assad ont détourné mardi le compte Twitter de l'agence de presse américaine pour annoncer que Barack Obama avait été blessé dans une explosion à la Maison-Blanche. La nouvelle a brièvement affolé les traders.

À la suite des attentats de Boston, l'Amérique est sur le qui-vive et anxieuse. Un faux tweet de l'Associated Press, rédigé par des pirates, annonçant une double explosion à la Maison-Blanche a brièvement mardi fait plonger Wall Street. Envoyé à 13h07 (19 heures à Paris) via le compte principal de la grande agence de presse américaine (@AP), ce message stipulait «Urgent: Deux explosions à la Maison-Blanche, Obama est blessé».

La nouvelle se propage comme une traînée de poudre sur le réseau social où AP est suivi par près de deux millions d'abonnés: en trois minutes, elle est retweetée des milliers de fois. Parmi ses lecteurs avides, les traders de Wall Street. Le Dow Jones s'effondre brutalement de 143 points, soit ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant