Un faisceau d'indices désigne les graines germées, sans preuve formelle

le
0
Ce n'est pas la première fois que des graines germées sont à l'origine d'infections alimentaires. A chaque fois, il a été très difficile de fournir des preuves de l'origine de la contamination

La bactérie Eceh a été assez vite identifiée chez les personnes contaminées mais toujours pas la moindre trace dans les légumes suspectés, au départ, d'être les vecteurs de l'épidémie et blanchis depuis vendredi. La décision des autorités sanitaires allemandes de désigner les graines germées comme responsables de la contamination relève d'un consensus. «Les experts ont une intime conviction. Ils s'appuient sur un faisceau d'indices», indique Marc Mortureux, directeur de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) qui est en contact étroit avec ses homologues allemands.

Pourtant, la traque de la bactérie a été rondement menée. Depuis plusieurs jours, les laboratoires européens disposent d'un test de détection rapide. Le kit est produit par la firme Pall Gene System à partir d'un brevet déposé par l'Anses.

Deux employées malades 

Pourquoi le test n'a-t-il rien ramené dans ses filets ? «Ce n'e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant