Un expert veut toute la vérité sur les enlèvements de Pyongyang

le
0

GENEVE, 9 mars (Reuters) - Un enquêteur des Nations unies a préconisé lundi la mise en place d'une stratégie globale pour contraindre la Corée du Nord à éclaircir le sort de centaines de ressortissants, principalement japonais et sud-coréens, enlevés par le régime communiste au cours des dernières décennies. Marzuki Darusman, qui a présenté son projet dans un rapport au Conseil des droits de l'homme de l'Onu, estime que la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye serait "compétente pour poursuivre les responsables en justice". "Cette stratégie vise à faire enfin la lumière sur tous les cas d'enlèvements et de disparitions forcées qui auraient été commis par des agents de la République populaire démocratique de Corée (nom officiel de la Corée du Nord, NDLR)", a déclaré l'ancien procureur indonésien. Le rapport sera présenté lundi prochain devant le Conseil des droits de l'homme de Genève. Dans un autre rapport paru il y a un an, et rejeté par les autorités de Corée du Nord, la commission d'enquête des Nations unies a dénoncé "l'enlèvement systématique" de ressortissants étrangers par la Corée du Nord depuis 1950, "à grande échelle et dans le cadre d'une politique d'Etat". Marzuki Darusman, qui a participé à cette enquête, estime que les agents nord-coréens ont enlevé des centaines de ressortissants de Corée du Sud, du Japon et d'autres pays entre les années 1960 et les années 1980. La police japonaise enquête sur un total de 881 cas suspects. Depuis les années 1990, la Corée du Nord aurait également kidnappé des ressortissants chinois. L'enquête de l'Onu évoquait également l'enlèvement de ressortissants du Liban, de Malaisie, de Roumanie, de Singapour et de Thaïlande. En 2002, le gouvernement communiste nord-coréen a reconnu officiellement avoir enlevé une douzaine de ressortissants japonais dans les années 1970 et 1980 pour qu'ils aident à la formation de ses espions. (Stephanie Nebehay; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant