Un examen d'entrée en sixième ? Pourquoi pas !

le
0
Les syndicats d'enseignants y sont tous opposés, mais la création d'un examen d'entrée en sixième, récemment proposée par Jean-François Copé, a déclenché un énorme intérêt de la part du grand public.

Nous n'avons donné que trois jours à Marc Le Bris, instituteur depuis trente-huit ans et auteur de deux livres à succès sur l'école primaire*, pour rédiger ce qui pourrait tenir lieu, dès cette année, d'examen d'entrée en classe de sixième. Un exercice difficile pour cet instituteur exigeant (même si la petite école publique qu'il dirige à Médréac, près de Rennes, ne ressemble en rien à celle du père de Marcel Pagnol !), car il s'est efforcé de n'évaluer que les «savoirs fondamentaux», tels qu'ils figurent au programme de CM2 d'aujourd'hui et tels qu'il les estime indispensables pour entrer au collège. On découvrira son travail dans les pages suivantes. Quatre groupes d'épreuves qui se bornent à vérifier l'essentiel: après trois ans de maternelle et cinq années d'études primaires, un écolier de 11 ans sait-il lire, écrire, compter, retenir une leçon? Rien de très différent, en somme, de ce que l'Instruction publique puis l'Education nationale exigeaie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant