Un ex-responsable des Mondiaux 2018 et 2022 suspendu par la Fifa

le , mis à jour à 19:09
0

ZURICH, 6 juillet (Reuters) - La commission d'éthique de la Fifa a annoncé lundi la suspension pour une durée de sept ans de Harold Mayne-Nicholls, qui a supervisé les équipes d'évaluation des candidatures à l'organisation des Coupes du monde 2018 et 2022. Dans un communiqué, la Fédération internationale de football déclare que Harold Mayne-Nicholls, ancien président de la Fédération chilienne de football, aura interdiction pendant cette période d'exercer "toute activité relative au football, au niveau national et international". Le texte ne précise pas les raisons de cette sanction et promet de fournir de plus amples détails ultérieurement. "Conformément à l'article 36 du code d'éthique de la Fifa, des informations plus détaillées seront fournies une fois que cette décision définitive entrera en vigueur", peut-on lire. Les Coupes du monde 2018 et 2022 ont été attribuées respectivement à la Russie et au Qatar lors d'un même vote en décembre 2010. Harold Mayne-Nicholls avait effectué au préalable des visites dans tous les pays candidats (Angleterre, Espagne/Portugal, Pays-Bas/Belgique et Russie pour 2018, Etats-Unis, Australie, Qatar, Corée du Sud et Japon pour 2022) et compilé un rapport technique. Dans ce document, il soulevait plusieurs interrogations à propos du Qatar, à commencer par la chaleur caniculaire de l'émirat et les problèmes logistiques posés par l'organisation du Mondial dans une seule ville. La Fifa est éclaboussée depuis la fin mai par une vaste affaire de corruption présumée. Plusieurs dirigeants de l'institution sont visés par une enquête du département américain de la Justice pour des détournements de fonds d'un montant de 150 millions de dollars sur une période de 24 années. (Katharina Bart; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant