Un ex-ministre bangladais condamné à mort pour crimes de guerre

le
0

DACCA, 23 décembre (Reuters) - Un ancien ministre du Bangladesh, Syed Mohammed Qaisar, a été condamné à mort mardi par un tribunal chargé des crimes de guerre, qui l'a déclaré coupable d'atrocités durant le conflit indépendantiste avec le Pakistan en 1971. Syed Mohammed Qaisar, âgé de 73 ans, a été reconnu coupable de 14 des 16 chefs d'inculpation retenus à son encontre, dont ceux de génocide, viol, extorsion, incendie criminel et tortures durant cette guerre, a déclaré le parquet. Le Bangladesh avait été incorporé au Pakistan à la fin de la période coloniale britannique en 1947, mais a fait sécession au terme d'un conflit entre les nationalistes bangladais, soutenus par l'Inde, et les forces pakistanaises en 1971. Les combattants soutenant l'appartenance au Pakistan ont été accusés de nombreuses violations durant la guerre, qui a fait dans les trois millions de morts selon les chiffres officiels. Des milliers de femmes furent en outre violées. Le tribunal bangladais pour crimes de guerre a commencé à siéger en 2010 avec l'appui de la Premier ministre, Sheikh Hasina. Les adversaires de la chef du gouvernement l'accusent de se servir de ce tribunal pour nuire aux deux plus importantes formations de l'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh, de sa grande rivale Khaleda Zia, et le parti Jamaat-e-Islami. (Ruma Paul; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant