Un ex-footballeur de l'Italie accusé dans un procès sur la mafia

le
0
    BOLOGNE, Italie, 21 décembre (Reuters) - Un tribunal de 
Bologne a ordonné lundi la comparution en procès pour liens 
présumés avec la mafia de plus de 140 accusés, dont l'ancien 
attaquant Vincenzo Iaquinta, membre de l'équipe d'Italie sacrée 
championne du monde de football en 2006. 
    Les accusés sont poursuivis pour soutien ou appartenance à 
la 'Ndrangheta, le plus puissant réseau de crime organisé en 
Italie. 
    La 'Ndrangheta, qui trouve ses racines en Calabre, à la 
pointe méridionale de l'Italie, s'est particulièrement 
développée ces dix dernières années en raison de son implication 
dans le trafic de drogue, notamment de cocaïne, de l'Amérique 
latine vers l'Europe. 
    Lui-même Calabrais, Vincenzo Iaquinta, ancien attaquant de 
la Juventus Turin entre autres, est poursuivi pour possession 
illégale d'armes à feu, aggravée par l'intention d'aider la 
'Ndrangheta. 
    Son père Giuseppe, un hommes d'affaires, est poursuivi pour 
le motif plus grave d'association mafieuse, a précisé leur 
avocat Carlo Taormina. 
    La plupart des accusés sont soupçonnés de participation aux 
activités de la 'Ndrangheta en Emilie-Romagne, région dont la 
capitale est Bologne. 
    Le procès débutera le 23 mars 2016, selon l'avocat des 
Iaquinta. 
 
 (Valentina Accardo; Bertrand Boucey pour le service français, 
édité par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant