Un ex-député UMP du Gers privé de Légion d'honneur

le
0
Un ex-député UMP du Gers privé de Légion d'honneur
Un ex-député UMP du Gers privé de Légion d'honneur

Les médailles ne garantissent pas toujours la probité des récipiendaires. Yves Rispat, figure politique RPR puis UMP du département du Gers, condamné en appel en novembre 2011 à 18 mois de prison avec sursis pour détournements de fonds, a été privé définitivement de sa Légion d'honneur et de son Mérite par deux décrets parus mercredi dans l'édition papier du Journal officiel.

Les faits reprochés à Yves Rispat, 82 ans, ont été commis alors qu'il était président de l'Association pour la prévoyance et l'assistance des agriculteurs du Gers (Apag). Il avait détourné quelque 180 000 euros des caisses de l'association, dont il avait reversé une partie à d'autres associations dont il était également président.

Maire de Lupiac, député, sénateur.....

Les codes de la Légion d'honneur et de l'Ordre national du Mérite prévoient l'exclusion de ces ordres en cas de condamnation à une peine correctionnelle et/ou pour «un acte contraire à l'honneur». Yves Rispat avait été promu officier de la Légion d'honneur en mai 1999 en qualité d'ancien député et nommé chevalier dans l'Ordre national du Mérite en décembre 1972 en qualité de maire de Lupiac (Gers).

Personnage de la vie politique du Gers, Yves Rispat a d'abord été maire de Lupiac en 1965, puis président de la chambre d'agriculture départementale de 1980 à 1993. Il a également été vice-président du Conseil régional de Midi-Pyrénées de 1986 à 1993 et président du Conseil général du Gers de 1992 à 1998.

Député du Gers de 1993 à 1997, il avait été élu sénateur en 1998, siège qu'il a occupé jusqu'en 2008, après que le bureau politique de l'UMP eut mis fin en 2007 à ses fonctions de secrétaire départemental du parti.

Suspendus de leur décoration pour des propos désobligeants

Deux conseillers municipaux de Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime) ont été suspendus pour trois ans de port de leur Légion d'honneur ou de leur Mérite ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant