Un Etat kurde indépendant de l'Irak déstabiliserait le PO-Berlin

le
0

BERLIN, 17 août (Reuters) - Le chef de la diplomatie allemande lance dimanche une mise en garde contre la création d'un Etat kurde indépendant, qu'il juge potentiellement déstabilisatrice pour le Proche-Orient, au lendemain de sa rencontre avec le président de la région autonome du Kurdistan irakien. Frank-Walter Steinmeier a promis samedi à Massoud Barzani de soutenir les Kurdes face à l'offensive des djihadistes de l'Etat islamique, mais dans une interview accordée au journal allemand Bild am Sonntag, il estime que les Kurdes ne doivent pas profiter du chaos en Irak pour faire sécession. "Un Etat kurde indépendant déstabiliserait un peu plus la région et créerait de nouvelles tensions, y compris avec les voisins de l'Irak", dit le ministre en faisant allusion à la Turquie et à l'Iran, qui abritent une forte minorité kurde. "C'est pour cela que j'espère que l'unité de l'Irak sera préservée", ajoute-t-il. Frank-Walter Steinmeier, qui s'est également entretenu avec le nouveau Premier ministre irakien, Haïder al Abadi, samedi à Bagdad, estime que la formation d'un gouvernement dans lequel tous les Irakiens peuvent se reconnaître est "peut-être la dernière chance de maintenir la cohésion de l'Irak". Alors que les Etats-Unis et plusieurs membres de l'Union européenne ont commencé à livrer des armes aux Kurdes, ou envisagent de le faire, Frank-Walter Steinmeier souligne par ailleurs que Berlin n'a encore pris aucune décision en la matière. "Nous n'excluons rien. Nous regardons ce que nous pouvons faire et nous ferons le nécessaire le plus rapidement possible", dit-il. (Michelle Martin; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant